La santé

Polype de l'endomètre fibreux glandulaire: symptômes, traitement, complications

Pin
Send
Share
Send
Send


Le polype fibreux glandulaire est une tumeur bénigne localisée dans l'utérus.

Dans un polype fibreux glandulaire, la formation présente un épithélium glandulaire et des zones envahies par la muqueuse utérine. Une telle éducation est souvent diagnostiquée chez les personnes âgées et peut être observée à l'âge adulte.

Un tel polype a une couleur rose ou bordeaux et une variété de formes. La formation est fixée au tissu à l'aide de la jambe alimentée en vaisseaux sanguins.

Les processus qui se produisent dans l'endomètre dépendent de la concentration d'hormones dans le corps de la femme. Le déséquilibre hormonal est la principale raison du développement de la pathologie. Le risque de formation de polypes augmente avec un manque de progestérone et un excès d’œstrogènes. Dans ce contexte, des modifications focales de l'endomètre apparaissent. Au cours de plusieurs cycles menstruels, la taille du polype augmente.

Les facteurs suivants contribuent également au développement d'un polype:

  • Processus inflammatoires dans les organes génitaux.
  • Maladies infectieuses.
  • Avortements et blessures.
  • Troubles métaboliques.
  • Maladies de la glande thyroïde.
  • L'hypertension.

La prédisposition héréditaire, l'utilisation de certains médicaments, le port prolongé du dispositif intra-utérin peuvent affecter le développement d'un polype fibreux glandulaire.

En outre, si, au moment de la naissance, des caillots du placenta sont restés à l'intérieur, ils sont remplacés à l'avenir par du tissu conjonctif à partir duquel se forme ensuite un polype.

Le tamoxifène bloque les récepteurs responsables de la sensibilité aux hormones sexuelles, de sorte que certaines femmes associent la formation d'un polype à l'utilisation de ce médicament. Avec la formation d'un polype au stade initial, les manifestations cliniques sont absentes et apparaissent plus tard.

Les symptômes suivants sont caractéristiques d'un polype glandulaire:

  1. Douleur pendant la menstruation.
  2. Sécrétions de sang en dehors de la menstruation et après la ménopause.
  3. Douleur pendant les rapports sexuels.
  4. Violation du cycle menstruel.
  5. Saignement après un rapport sexuel.

Les symptômes augmentent avec la taille du polype. Avec ces symptômes, assurez-vous de consulter un médecin afin d’éviter des conséquences graves.

Qu'est-ce qu'un polype dangereux?

Le polype peut causer le cancer de l'endomètre

La formation pathologique dans l'utérus est dangereusement complications possibles:

  • Souvent, une femme ne parvient pas à concevoir un enfant en âge de procréer. Les polypes de grande taille bloquent l’entrée du col de l’utérus, ce qui provoque la stérilité.
  • Une femme peut se plaindre de menstruations irrégulières et d'une perte de grandes quantités de sang pendant les règles. Cela provoque une anémie.
  • Une femme peut refuser des relations sexuelles à cause de la douleur causée par les gros polypes.
  • Le plus grand danger d'un polype fibreux glandulaire est sa renaissance en une tumeur maligne.
  • Si une femme devient enceinte avec un polype, cela peut entraîner un détachement du placenta. Lorsqu'un polype est blessé pendant la croissance du fœtus, il peut se produire des saignements. Souvent, les polypes pendant la grossesse se résolvent d'eux-mêmes.

Diagnostics

Vous pouvez diagnostiquer une pathologie en utilisant des ultrasons

Si les symptômes énumérés ci-dessus sont inconfortables pour une femme, il est important de consulter un gynécologue. Au cours de l'examen, le médecin peut détecter une certaine éducation sur le col de l'utérus, mais il est difficile de déterminer les polypes dans l'endomètre par palpation et à l'aide d'un miroir gynécologique. Le gynécologue passera un test Pap et ordonnera un examen supplémentaire.

Pour un diagnostic plus précis, il est nécessaire de mener une enquête complète. À cette fin, des méthodes instrumentales sont prescrites:

  1. Échographie. Le diagnostic par ultrasons est l’une des méthodes de recherche les plus courantes et les plus informatives. Lors de l'échographie pelvienne, vous pouvez détecter l'expansion et l'épaississement de l'endomètre. Cette méthode n’est pas toujours informative pour une raison quelconque. Il est impossible de déterminer la structure d'un polype, de différencier un néoplasme des fibromes, de l'adénomyose. Les polypes de la structure glandulaire ont une structure similaire à celle de l'endomètre, de sorte que ces polypes sont mal visualisés.
  2. Hystéroscopie. En utilisant l'hystéroscopie, vous pouvez déterminer avec précision le polype de l'endomètre. Pendant la procédure, il est également possible de l'enlever. Si nécessaire, effectuez une biopsie du col utérin, ce qui empêchera la transformation en néoplasme malin.
  3. Métrographie. C'est une technique supplémentaire par laquelle vous pouvez voir la tumeur sous l'influence des rayons X.

Méthodes de traitement des maladies

Le traitement le plus courant consiste à enlever le polype.

Le traitement de l'éducation glandulaire-fibreuse peut être effectué de deux manières: médicament et chirurgie.

Si le polype est petit, un traitement médicamenteux est indiqué:

  • Les contraceptifs oraux sont généralement prescrits, tels que Regulon, Yarina, Janine, etc. Ces médicaments sont pris selon un schéma spécifique pendant une longue période. En règle générale, ces médicaments sont prescrits aux femmes de moins de 35 ans. Les gestagènes sont prescrits aux personnes de plus de 35 ans sous forme de Norkolut, Duphaston, etc.
  • Si un processus inflammatoire est diagnostiqué chez une femme, utilisez des médicaments antibactériens. Pendant la ménopause, il est recommandé de prendre Zoladex, Diferelin, etc.
  • Le traitement symptomatique implique l’utilisation d’analgésiques: diclofénac, ibuprofène, paracétamol, etc.

Si le traitement médicamenteux n'a pas donné de résultats positifs, une résection chirurgicale est effectuée. Au cours de l'hystéroscopie, le médecin examine en détail la surface de l'utérus. Cela révélera des anomalies dans la structure de l'utérus.

Lors de l'hystéroscopie à l'aide d'une boucle coagulante, un polype est retiré et, s'ils sont multiples, ils sont éliminés.

Une cautérisation est effectuée afin d'éviter la re-formation de polypes et les complications possibles après manipulation sur le lieu de formation. À l'avenir, le matériel est envoyé pour un examen histologique. Après la procédure, l'apparition d'un écoulement sanglant, une douleur spasmodique. Après quelques jours, la femme devrait passer une échographie pour évaluer la qualité de l'hystéroscopie.

Plus d'informations sur les polypes de l'endomètre sont disponibles dans la vidéo:

Vous pouvez supprimer un polype avec un laser. Cette manipulation ne laissera pas de cicatrices sur l'utérus et n'affectera pas non plus la fonction de reproduction. Après le retrait du polype, une hormonothérapie est indiquée. Au moment du traitement, la femme doit observer la paix sexuelle, appliquer avec soin l'hygiène,

Comme des saignements sont observés après l'opération, une femme ne doit pas prendre de bains chauds, aller au sauna, prendre de l'aspirine, de l'acide acétylsalicylique et soulever des objets lourds. De plus, il est interdit de se doucher.

Pronostic et complications

Traitement opportun et correct - un pronostic favorable!

Afin d'éviter la formation de polypes dans l'utérus, il est nécessaire de surveiller l'état de santé et d'adhérer aux recommandations suivantes:

  1. Traiter les maladies infectieuses et inflammatoires.
  2. À des fins préventives, 2 fois par an pour consulter un gynécologue.
  3. Évitez de vous blesser l'utérus (avortement, grattage, etc.).
  4. Évitez les rapports sexuels occasionnels.
  5. Prévenir les grossesses non désirées.
  6. En outre, il est important de maintenir un mode de vie sain, de manger correctement et complètement, de surveiller son poids et de bouger davantage.

Pour éviter les complications, vous devez consulter rapidement un médecin présentant les symptômes existants. Il est important de se rappeler que des polypes peuvent se former à nouveau, même avec un traitement opportun et réussi. Les rechutes fréquentes augmentent le risque de développer une tumeur maligne.

Ces simples recommandations aideront à prévenir le développement de maladies du système reproducteur féminin, y compris les polypes. Le pronostic après la chirurgie est favorable. Si le curetage a été effectué, une opération infructueuse peut contribuer au développement de complications.

Peut-être le développement du processus inflammatoire dans l'utérus, la perforation utérine, la formation d'un hématomètre.

Après avoir retiré le polype fibreux glandulaire et suivi un traitement hormonal, vous pouvez vous préparer ou avec l'aide de la FIV. La planification d'une grossesse est recommandée au plus tôt un mois après l'hystéroscopie.

Si une grossesse est survenue, elle se déroulera sans complications. Cependant, il convient de rappeler que pendant la grossesse, les femmes sont sujettes à de nouvelles croissances. Ils ne présentent aucun danger pour le fœtus si vous suivez toutes les recommandations du médecin.

Description de la pathologie

Le polype de l'endomètre est l'une des variantes de son hyperplasie, dans laquelle des néoplasmes arrondis bénins sur un pédicule mince apparaissent dans l'utérus. Le plus souvent, ils se produisent à la surface du fond utérin, mais peuvent être situés dans d'autres zones, par exemple dans le cou. Il existe des néoplasmes uniques et multiples (la pathologie est appelée "polypose").

Endometrium se compose de 2 couches. La couche de surface (fonctionnelle) est mise à jour tous les mois. Elle est constituée de tissu glandulaire et d'une petite quantité de fibreux (stroma). La couche basale interne (base) est principalement constituée de tissu conjonctif.

Les polypes peuvent être formés à partir de cellules de la couche superficielle (forme fonctionnelle - chez les femmes en âge de procréer), de particules du placenta (forme placentaire) demeurant dans l'utérus après l'accouchement ou de l'épithélium de la couche basale.

Tous sont divisés en types suivants:

  1. Fibreux, constitué de tissu conjonctif.
  2. Fibre glandulaire. Elles se développent principalement à partir de tissu conjonctif dans lequel se trouvent des glandes de différentes longueurs et formes. La jambe est constituée de fibres fibreuses. Une apparence similaire se retrouve chez les femmes en âge de procréer et de la ménopause.
  3. Adénomateux (glandulaire). Les nouvelles croissances sont complètement pénétrées par de petites glandes, formées à partir de cellules de structure atypique. Ce type est le plus souvent formé chez les femmes ménopausées. Les cellules de ce type de néoplasme peuvent se développer dans les zones voisines et dégénérer en cancer.

Quels sont les polypes dangereux

Le danger est qu'ils peuvent s'enflammer et grandir.

Il y a un vaisseau sanguin dans le pédicule d'une tumeur fibreuse glandulaire. Son déplacement entraîne une altération de la circulation sanguine, l'apparition d'une nécrose. Les dommages causés au polype lui-même ou à ses jambes entraînent des saignements utérins dangereux.

Dégénérescence maligne des néoplasmes glandulaires et glanduleux-fibreux. Un polype situé dans la région du col utérin peut recouvrir le canal cervical.

Types de néoplasmes

Il existe 2 types de polypes muqueux utérins.

Dépendant des hormones. Ils se forment lors d’une hyperplasie ou d’une atrophie de l’endomètre, résultant d’un transfert hormonal ou de troubles métaboliques. En règle générale, ces néoplasmes sont associés à un myome utérin, à un ovaire polykystique et à la stérilité. Ils représentent le plus grand danger, car ils sont capables de dégénérescence maligne.

Polypes fibreux glandulaires autonomes. Ils se forment dans un endomètre qui fonctionne normalement, mais lorsque des troubles hormonaux se produisent, ils commencent à se développer rapidement.

Lors de l'apparition de polypes de l'endomètre chez la femme, le volume des blancs muqueux augmente, les menstruations deviennent douloureuses et abondantes. Les symptômes caractéristiques saignent devant eux et tout au long du cycle. La douleur et le mucus sanglant apparaissent également après les rapports sexuels.

À la ménopause, l'apparition de pertes sanguines chez une femme après leur absence d'un an ou plus indique la croissance de tissus glandulaires et fibreux. La probabilité de renaissance dans le cancer est augmentée dans ce cas.

Polypes et la possibilité de grossesse

La probabilité de grossesse est considérablement réduite s'il existe de telles tumeurs dans l'utérus. Dans ce cas, l'œuf fécondé ne peut pas être fixé dans le mucus, une fausse couche se produit. Plus il y a de polypes et plus ils sont gros, moins il est probable que la grossesse se poursuive. La cause de l'infertilité est également une violation du cycle résultant de perturbations hormonales ayant entraîné l'apparition de tumeurs.

Après curetage de l'utérus et élimination des formations, ainsi que l'élimination des troubles hormonaux, la grossesse passe généralement sans complications. Peut-être comme son offensive naturelle, et avec l'aide de la FIV.

Causes de la formation de polypes

La raison de la formation est une perturbation des ovaires, caractérisée par un excès d’œstrogènes et un manque de progestérone. Lorsque la couche fonctionnelle de l'endomètre est décollée, le polype est fermement maintenu dans le mur par sa jambe et continue de croître. Les maladies des organes du système endocrinien (glandes surrénales, hypophyse, thyroïde et pancréas) entraînent un changement hormonal.

Contribue à la survenue de telles perturbations des troubles métaboliques, conduisant à l'obésité, ainsi qu'à l'utilisation de médicaments hormonaux à forte teneur en œstrogènes.

De nouveaux excroissances apparaissent au site des lésions des tissus de l'utérus, apparaissant après un avortement, une fausse couche, un curetage insuffisant, l'installation du dispositif intra-utérin, ainsi que par une décharge incomplète du placenta après l'accouchement. Se produisent souvent après des maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux, entraînant une perturbation de la structure de l'endomètre.

Morphologie

Tous les polypes de l'endomètre peuvent être divisés en deux groupes. Formé à partir de la couche fonctionnelle ou formé à partir des cellules de la couche basale. Déterminer l'appartenance d'un polype à l'un ou l'autre groupe de cellules est extérieurement impossible, car ils ont une structure glandulaire. Seul l'examen histologique peut déterminer le type de tissu.

Le type fonctionnel des polypes se développe principalement en raison de la synthèse excessive d'hormones - progestérone et œstrogène. Ces deux hormones influencent activement la couche supérieure de l'endomètre et le font changer. Les polypes issus de cette couche ont une structure plus certifiée. Les glandes dans le tissu sont placées de manière chaotique.

Le type de polypes fonctionnels qui tapissent les tissus consiste en cellules sécrétoires ou prolifératives. Dans le pédicule sur lequel se trouve le polype, il y a toujours un vaisseau. Un polype fibreux glandulaire du type basal germe à partir de la couche basale de cellules. Il a également une jambe dans laquelle se trouvent des vaisseaux qui nourrissent les tissus du polype.

Ces polypes sont constitués de tissu glandulaire conjonctif et grossier. Les glandes dans de tels polypes sont représentées par un nombre minimum de cellules dispersées dans un polype de manière chaotique. Ils ont une direction différente. Parfois, les glandes forment des amas kystiques recouverts d'un épithélium aplati.

Des cellules du type sécrétoire ou prolifératif peuvent parfois être trouvées dans le polype fibreux glandulaire. Mais la plupart des cellules sont atrophiées et ne fonctionnent pas. Cela signifie que la présence d'hormones n'a aucun effet sur elles.

Dans certains cas, les cellules glandulaires peuvent être complètement absentes du polype. Il existe également dans les tissus du polype de petits glomérules constitués de vaisseaux. Les parois de ces navires ont des épaississements.

Les polypes fibreux glandulaires de l'endomètre peuvent se développer sur des couches non modifiées de l'endomètre et à partir de cellules dont l'état fonctionnel est différent. Peu importe quels changements se produisent dans l'utérus et que la femme soit en âge de procréer ou en ménopause.

Un polype glandulaire de l'endomètre de type basal peut être formé au stade de développement inverse ou au stade d'hyperplasie ou d'atrophie. Selon le type de cellules majoritaires, il existe deux types de polypes endométriaux glanduleux-fibreux. Tout d'abord, il s'agit d'espèces indifférentes et rétrogrades.

Dans leurs manifestations cliniques, les deux types de polypes ne sont pas différents. Leur différence n'est révélée que par l'examen histologique des tissus. Ce n'est qu'après l'élimination définitive du polype avec le résultat de l'histologie dans les mains du médecin peut déterminer un traitement ultérieur.

Une caractéristique de tous les polypes de ce type est l'addition fréquente du processus inflammatoire. De plus, en raison de problèmes liés aux vaisseaux traversant le polype, le flux de nutriments dans les tissus d'une tumeur bénigne peut être perturbé.

Au fil du temps, le corps du polype commence à subir une nécrose. Tout d'abord, la couleur de la tumeur change. Il existe des zones de couleur plus claire et des zones plus sombres modifiées par la nécrose. Le polype lui-même devient œdémateux et hyperémique s’il est complètement susceptible de subir des modifications nécrotiques. Le plus souvent, les modifications d'un polype sont concomitantes.

Il n'y a toujours pas de consensus sur la raison pour laquelle des polypes fibreux glandulaires apparaissent soudainement sur la muqueuse utérine. Même les méthodes d'enquête modernes ne sont pas en mesure de faire la lumière sur ce processus. Les scientifiques doivent spéculer et avancer des théories.

  • В первую очередь основной причиной образования полипов называют воспаление слизистой матки.
  • Следующей причиной образования доброкачественной опухоли является лечение гормонами в течение долгого времени. Par exemple, un polype glandulaire de l'endomètre de type basal, sa variante hyperplasique est une conséquence de la prise hormonale.
  • La présence dans le corps du gène responsable de la croissance de l'endomètre. Ce gène conduit précisément à la formation de polypes dans l'utérus.
  • Les perturbations hormonales, qui se traduisent par une surabondance d’œstrogènes.
  • Une autre raison est le changement de sensibilité des récepteurs aux hormones stéroïdes.
  • Les médecins appellent, parmi les causes de la prolifération des polypes, l'utilisation à long terme du médicament "Tamoxifène" qui est nécessairement prescrit pour le cancer du sein.

Dans le même temps, il a été constaté par observation que les problèmes de métabolisme n’affectaient pas la croissance des polypes. Selon les scientifiques, toutes les autres raisons que l'on peut trouver dans la littérature scientifique sont discutables ou liées à celles énumérées dans la liste principale.

Les manifestations cliniques qui se produisent pendant la formation des polypes ne sont pas évidentes et plutôt contradictoires. Un polype lui-même ou un groupe de polypes peut être détecté complètement par hasard, en effectuant un examen pour une raison complètement différente. À bien des égards, la présence de polypes dépend également de l'âge de la femme.

Selon les statistiques, les polypes endométriaux fibreux glandulaires sont trouvés et détectés beaucoup plus souvent chez les femmes en âge de procréer que chez celles ménopausées. Dans quinze pour cent des cas, un petit polype présent sur la membrane muqueuse ne se manifestera pas.

Les polypes de ce type choisissent très souvent le bas de l'utérus comme site de leur localisation. Une fois fécondé, l'œuf ne peut pas être implanté en raison de sa présence. La femme devient donc stérile. Nous pouvons dire que la grossesse et les polypes fibreux glandulaires ne sont pas des concepts compatibles.

Si, toutefois, l'ovule pouvait être implanté, une nouvelle croissance des polypes peut provoquer une contraction utérine et, en conséquence, une fausse couche se produira. Chez la majorité des femmes souffrant de cette pathologie, le seul symptôme de la présence de polypes peut être un saignement, qui précédera le mois de chaque mois.

Au contraire, d'autres femmes se plaindront davantage de la profusion de la menstruation. C'est ainsi qu'ils vont manifester la présence d'un polype. Les symptômes restants sont pour la plupart similaires à ceux caractéristiques de la présence de polypes de tout type dans la cavité utérine, y compris les polypes glanduleux. Ces symptômes incluent des douleurs dans le bas-ventre, une leucorrhée.

Le retraitant est le principal moyen de traiter un polype d'endomètre fibreux glandulaire. Avant l'opération, le patient doit être examiné pour détecter la présence d'infections génitales cachées.

Effectuer une telle élimination est possible par grattage. Mais le plus moderne et le plus fiable est l’élimination d’un polype par hystérésoroscopie. L'utilisation de cette technologie opérationnelle vous permet d'éliminer immédiatement le polype avec la jambe et à la limite de la couche basale et du myomètre. Il est presque impossible d'obtenir un effet similaire par simple grattage.

Pour l'opération, une électrode sous la forme d'une aiguille est utilisée. Un tel dispositif supprime les petits polypes. lors du retrait de tumeurs bénignes plus importantes, la même électrode est utilisée à nouveau, mais sous la forme d'une boucle. Un gros polype est enlevé par parties.

L'élimination des polypes de type fibreux glandulaire est nécessaire. Puisqu'il y a du tissu glandulaire à l'intérieur, il y a un risque élevé qu'un polype devienne une tumeur maligne. Les médecins disent qu’un tel développement est peu probable, mais cette possibilité n’est pas totalement exclue.

Après le retrait, l'emplacement de la jambe doit être cautérisé. L'origine de la formation de polypes dans l'utérus étant un processus inflammatoire chronique de l'endomètre, il faut prescrire à la patiente, après l'opération, des médicaments anti-inflammatoires, ainsi que des agents antibactériens. L'inflammation la plus commune de l'endomètre est causée par une bactérie. Par conséquent, ces médicaments sont prescrits.

En outre, le médecin peut prescrire des médicaments antiviraux et immunomodulateurs. Avant de prescrire des antibiotiques, il faut vérifier la sensibilité de la flore à l'action d'un médicament. La thérapie antivirale aura un effet positif si l'agent causal des maladies sexuellement transmissibles est devenu la cause de l'infection de la muqueuse utérine. Dans ce cas, le traitement est effectué jusqu'à récupération complète.

Après l'élimination des polypes de ce type, la récupération ne prend pas beaucoup de temps. Habituellement, ce terme dépend complètement de la taille de la zone sur laquelle les polypes ont été enlevés. Avec un grand nombre de polypes, le processus de récupération peut prendre environ un mois. Après guérison, les saignements possibles dus à une intervention chirurgicale disparaissent.

Quel est le polype fibreux glandulaire de l'endomètre

Il s’agit d’un type de processus hyperplasique de l’endomètre. Il s’agit d’une simple ou de plusieurs tumeurs bénignes de forme ovale ou arrondie avec une surface lisse ou nodulaire s’incrustant dans la cavité utérine. Ses dimensions en diamètre vont de quelques millimètres à plusieurs centimètres (pour plus d'informations sur les types de polypes et leur traitement, consultez notre article précédent).

Endometrium (muqueuse utérine) se compose de deux couches - fonctionnelle et basale. La couche fonctionnelle réagit toujours aux changements cycliques et autres du contenu en hormones sexuelles dans le corps et est séparée pendant la menstruation. Ceci est accompagné de saignements menstruels.

La restauration de la couche fonctionnelle se produit en raison des cellules d'une couche basale dense (supportante, basique), qui diffère de la première par sa composition et sa structure cellulaires. Sa réponse aux fluctuations hormonales est minimale.

En conséquence, selon le lieu de formation, on distingue les polypes de l'endomètre d'un type fonctionnel et basal. Ces structures ont une structure glandulaire et leur différence est principalement déterminée par l'examen histologique.

Type fonctionnel

Les formations sont formées à partir de la couche fonctionnelle à la suite d'une influence excessive d'oestrogène ou de progestérone. Avec l’ensemble de la couche endométriale, ils participent à tous les changements et transformations cycliques, c’est-à-dire qu’ils sont actifs.

Ils se caractérisent par une structure mature et une grande variabilité morphologique. Les glandes des polypes de ce type sont généralement localisées au hasard, ont une forme ondulée (en forme de scie), le type de cellules épithéliales qui les tapissent est sécrétoire ou proliférante, le stroma est de nature cellulaire. Un vaisseau se trouve souvent dans le pédicule de la formation.

Type basal

Contrairement aux polypes fonctionnels, le polype fibreux glandulaire du type basal provient de la couche correspondante de l'endomètre, située localement sur le pédicule dans lequel passent les vaisseaux. Les modifications de leur nature morphologique sont principalement représentées par le stroma (tissu conjonctif), qui occupe le volume principal du polype et consiste en une fibrose grossière et, dans une moindre mesure, en du collagène et des fibres musculaires.

Dans les polypes de cette espèce, les glandes du type basal peuvent apparaître en petites quantités. Un trait distinctif de ce dernier est la disposition inégale dans différentes directions. De plus, leurs lumières sont dilatées de manière inégale et certaines glandes sont étirées sous la forme de formations kystiques recouvertes d'épithélium aplati.

Examen histologique du tissu polype ganglionnaire-fibreux, parfois il existe des glandes avec des cellules épithéliales de type prolifératif ou sécrétoire. Mais surtout l'épithélium est représenté par des cellules utérines, souvent atrophiques, de type indifférent (indifférent, non fonctionnel), c'est-à-dire ne réagissant pas à l'influence des hormones sexuelles. Parfois, les cellules glandulaires sont complètement absentes. Il existe quelques glomérules de vaisseaux sanguins aux parois sclérosées épaisses dans diverses parties de la formation tumorale.

Les polypes peuvent se développer sur le fond d'une membrane muqueuse inchangée ou sur le fond d'un endomètre dans un état morphofonctionnel différent. Ceci est possible en âge de procréer ou à la ménopause, c'est-à-dire au stade de la rétrogression (développement inverse) de l'endomètre, au stade de l'hyperplasie, de la prolifération ou de l'atrophie, ce qui affecte également la composition cellulaire de la formation polypeuse. En fonction de la prédominance de certains types de cellules, distingue conditionnellement deux variantes de ces dernières:

  • variante indifférente du polype fibreux glandulaire endométrial,
  • variante rétrogressive du polype endométrial fibreux glandulaire.

Une telle différence morphologique est une caractéristique histologique et est associée dans une faible mesure aux manifestations cliniques. Parfois, il est utile de déterminer le choix du principe de traitement après le retrait du polype.

Très souvent, ces tumeurs présentent des signes d'inflammation et / ou des troubles circulatoires, conduisant à des modifications nécrobiotiques et dystrophiques dans leurs zones respectives. Dans le premier cas, ils deviennent œdémateux et hyperémiques (dans le sang total), dans le second, ils deviennent de couleur mosaïque (des zones claires alternent avec des zones cyanosées et violettes). En règle générale, ces modifications sont combinées.

Causes de formation et manifestations cliniques

En ce qui concerne la raison de la formation de polypes glandulaires fibreux, il n’existe pas de consensus, malgré l’émergence de nouvelles méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire. Très probablement, dans ce cas, il existe un complexe multicomposant complexe de divers troubles et / ou changements physiologiques (âge, etc.). Les bases de plusieurs théories expliquant les causes de la maladie sont:

  1. Processus inflammatoires chroniques de la membrane muqueuse et des appendices de l'utérus - une théorie inflammatoire qui en est la principale et la plus convaincante.
  2. Traitement hormonal substitutif post-ménopausique.
  3. Prise à long terme (de 4 à 15 ans) de médicaments antitumoraux anti-estrogéniques non stéroïdiens "Tamoxifen", prescrits pour le cancer du sein.
  4. La présence d'un gène pathologique (gène HNGIC) dans les cellules de l'endomètre, ce qui contribue à l'émergence de polypes (théorie des gènes).
  5. Troubles hormonaux, qui se manifestent par un excès absolu ou relatif d’œstrogènes dans le corps et / ou des modifications du niveau d’expression des récepteurs des hormones stéroïdiennes (théorie des troubles hormonaux).

Dans le même temps, les troubles métaboliques et endocriniens en présence d'un polype fibreux glandulaire ne jouent aucun rôle significatif. Toutes les autres raisons, qui sont indiquées dans la littérature pertinente, sont une conséquence de ou sont directement liées à ce qui précède.

Les symptômes

Polype endométrial fibreux glandulaire

Les manifestations cliniques sont plutôt contradictoires et dépendent principalement de l'âge de la femme (en âge de procréer, les fibromes glandulaires de l'endomètre sont détectés environ 2 fois plus souvent que pendant la période post-ménopausique), de la taille et de la localisation de la tumeur. Son apparence est généralement associée à des manipulations intra-utérines, à une intervention chirurgicale sur les organes pelviens ou à des complications sous forme de processus inflammatoires.

Dans le cas de petites tailles (jusqu'à 10 mm), les manifestations cliniques peuvent être totalement absentes (environ 11-15%). Ces formations sont diagnostiquées aléatoirement à la suite d'une échographie ou d'un curetage diagnostique de l'utérus, réalisé pour d'autres raisons.

Parfois, le polype glandulaire-fibreux de l'endomètre et la grossesse chez une femme en âge de procréer deviennent des concepts incompatibles. Cela résulte du fait que les formations sont souvent localisées au fond de l'utérus et dans ses angles. Dans ces cas, ils peuvent interférer avec le processus d'implantation et conduire à la stérilité. De plus, après la fécondation, des polypes de tailles suffisamment grandes peuvent provoquer des contractions intenses du myomètre et des fausses couches.

Le symptôme principal de la maladie, qui survient chez 30 à 35% des femmes, est l'écoulement d'un caractère sanglant ou séreux 2 à 3 jours avant le début de la menstruation; 25% en moyenne ont des saignements menstruels prononcés depuis longtemps. L'une des manifestations les plus fréquentes est un seul saignement utérin. Les manifestations restantes sont les mêmes que dans d'autres types de formations polypeuses - douleurs périodiques de gémissement, de tiraillement ou de crampes, de blanchiment, etc.

Traitement du polype fibreux glandulaire endométrial

Le traitement principal est son enlèvement, qui peut être effectué par un curetage séparé de l'utérus. Cependant, l'hystérorésectoscopie est une méthode plus efficace en termes d'élimination complète et de prévention des rechutes ultérieures.

L'hysterorésectoscopie vous permet de supprimer l'éducation de la jambe sur le bord de la couche basale avec le myomètre. Ceci est fait par une électrode de type aiguille avec une taille de tumeur inférieure à 10 mm de diamètre. Les néoplasmes plus importants sont éliminés par fragments en utilisant une électrode en forme de boucle avec coagulation simultanée du fond de la plaie (emplacement de la base de la tige). Les tissus prélevés dans tous les cas sont soumis à un examen histologique obligatoire.

Étant donné que le processus inflammatoire chronique est considéré comme la principale cause de la maladie (le degré d'infection de l'endomètre avec une flore bactérienne principalement mixte dans les polypes est de 93%), le traitement principal après le retrait du polype endométrial fibreux glandulaire consiste à prescrire des médicaments anti-inflammatoires, antibactériens, antiviraux et immunomodulateurs.

Le choix des antibiotiques et des agents antibactériens est effectué sur la base de la détermination de la sensibilité de la microflore infectieuse à ces médicaments. La thérapie antivirale en présence d'un agent pathogène infectieux transmis sexuellement est effectuée jusqu'à son élimination complète (élimination) de l'organisme.

Polype endométrial fibreux glandulaire

L'endomètre est une membrane muqueuse de l'utérus, qui est abondamment alimentée en vaisseaux sanguins. Endometrium a deux couches principales: basal (base) et fonctionnelle. L'endomètre est constitué d'un épithélium prismatique monocouche, de plaques basales, de glandes utérines et d'un tissu conjonctif riche en vaisseaux sanguins. L'endomètre mensuel est sujet à changement sous l'action des hormones sexuelles. Au début du cycle, les cellules épithéliales et les glandes commencent à se développer. L'endomètre augmente progressivement, créant ainsi les conditions optimales pour l'implantation d'un ovule fécondé (blastocyste). Les vaisseaux endométriaux font partie du placenta, à travers lequel la nourriture est fournie et l'oxygène est administré au fœtus. Si l'implantation n'a pas eu lieu, la couche fonctionnelle de l'endomètre est rejetée et la menstruation survient. Une fois terminé, le processus est répété à nouveau en raison des ressources contenues dans la couche basale.

En cas d'anomalies dans le processus de croissance et de rejet de l'endomètre, diverses structures pathologiques apparaissent, telles que des polypes. Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre est constitué de cellules de la glande et de tissu fibreux (une sorte de tissu conjonctif). Le polype est une formation lisse et rose de forme arrondie. Le polype a un corps et une jambe percés de vaisseaux sanguins. Un néoplasme peut être simple ou multiple. La taille du polype est généralement petite. Cependant, des cas d’agrandissement de polypes jusqu’à des tailles capables de bloquer l’entrée du canal cervical ont été enregistrés.

Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre est le plus souvent localisé dans la région utérine, moins souvent dans la région du col utérin.

Souvent, les polypes dans l'utérus provoquent la stérilité. Le polype peut empêcher l’implantation du blastocyste et éviter une grossesse, et dans certains cas, des polypes glandulaires fibreux de l’endomètre peuvent être transformés en adénomateux, considérés comme précancéreux. La présence de cellules atypiques dans le néoplasme indique le développement d'un processus malin. Par conséquent, les polypes doivent être rapidement diagnostiqués et guéris.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer l'apparition d'un polype fibreux glandulaire de l'endomètre:

  • violation de la fonction hormonale ovarienne entraînant un excès d’œstrogènes avec déficit en progestérone,
  • violation de la synthèse des hormones dans les glandes surrénales, ce qui conduit à une défaillance hormonale générale,
  • avortement et raclage,
  • fausses couches fréquentes
  • chirurgie utérine,
  • traumatisme utérin,
  • maladies inflammatoires et infectieuses des organes pelviens,
  • diabète, obésité, dysfonctionnement de la glande thyroïde.

Les symptômes des polypes hormonaux peuvent inclure:

  • saignements intermenstruels non abondants ("frottis"),
  • menstruations abondantes,
  • écoulement abondant plus blanc,
  • douleur pendant et après les rapports sexuels.

Les troubles hormonaux qui déclenchent l’apparition du polype fibreux glandulaire endométrial provoquent également la stérilité. Les cycles anovulatoires peuvent se produire sous l'influence de ces troubles et l'endomètre n'est pas capable d'implanter un blastocyste.

Во время менопаузы полипы эндометрия могут проявляться мажущими выделениями после физической нагрузки или стресса.

Развитие в период климакса

Когда наступает менопауза, в женском организме происходит серьезная гормональная перестройка, способная вызвать возникновение и рост новообразований железистого характера. Они могут появляться на слизистых оболочках любых полых органов. Mais à la ménopause, les polypes attaquent l’endomètre qui tapisse l’utérus.

Après le retrait de la croissance, le médecin prescrit un traitement médicamenteux basé sur les caractéristiques individuelles du corps de la femme. Dans cette situation, il est nécessaire de prendre en compte la structure du polype et les hormones prédominantes dans le corps. Cela est nécessaire pour un rétablissement rapide, ainsi que pour empêcher l'apparition de nouvelles formations bénignes.

Pendant la grossesse

Si l'enfant a été planifié à l'avance, il est nécessaire, avant la conception, de rechercher la présence de pathologies des organes de la reproduction et de suivre un traitement. Mais il arrive souvent que la grossesse vienne inopinément ou que le polype apparaisse après la fécondation de l'œuf sous l'influence de changements hormonaux.

Dans ce cas, le gynécologue devrait observer la dynamique. Si le polype n'augmente pas pendant la grossesse, ne gêne pas la future mère et le bébé, il n'est alors pas dangereux. Il peut être retiré après la livraison.

Mesures à prendre en cas de symptômes inquiétants:

  1. L'accumulation augmente activement en taille et provoque une inflammation de l'endomètre.
  2. Il y a des pertes vaginales sanglantes.
  3. La pathologie se développe dans le canal cervical.

Lorsque ces symptômes dangereux apparaissent, les mesures suivantes sont prises:

  • retrait chirurgical (en dernier recours),
  • utilisation de médicaments hormonaux (par exemple, Duphaston avec un polype),
  • antibiotiques en présence d'inflammation.

Les médecins tentent d'éviter si possible une intervention chirurgicale pendant la grossesse. Ils recommandent une femme:

  • minimiser l'activité physique,
  • abandonner le sexe jusqu'à la fin de la grossesse
  • Il est plus courant de faire une échographie afin de surveiller le néoplasme au fil du temps.

Mais il y a des situations où il est impossible d'éviter une opération. Une femme devra opérer si:

  • la taille de la croissance de l'endomètre est supérieure à 1 cm,
  • le néoplasme est en croissance active - plus de 0,2 cm par mois,
  • il y a un risque d'infecter un enfant,
  • on soupçonne que la pathologie est maligne,
  • il y a des excroissances polypes,
  • saignements graves menacent le cours de la grossesse.

Les opérations sont effectuées dans la période la plus sûre pour menacer de porter un bébé - de la 16e à la 28e semaine de grossesse. Cependant, en cas d’urgence, l’intervention est effectuée à n’importe quelle période de gestation.

Types principaux

L'endomètre, c'est-à-dire le sol à partir duquel un polype se développe, est constitué de deux couches principales: fonctionnelle et basale.

La couche fonctionnelle sous l'action des hormones est rejetée tous les mois avec le sang menstruel. En raison des cellules de la strate basale, celle-ci est en croissance mensuelle et mise à jour. Au lieu de formation, les polypes fibreux glandulaires sont de type fonctionnel ou basal. Pour déterminer la violation de la structure de quelle couche s'est produite, il est possible seulement après une histologie après avoir gratté le néoplasme.

Polype endométrial glandulaire de type basal

La croissance continue sur une jambe mince et est alimentée par un grand nombre de vaisseaux. À l'intérieur, il se compose de tissu conjonctif, appelé stroma. Dans ce type de formation, les débuts des fibres musculaires sont présents et les glandes sont distribuées de manière chaotique.

Le tissu du véritable processus glandulaire dans l'utérus ne répond pas aux hormones. Par conséquent, la présence d'un polype n'a rien à voir avec des pics hormonaux ou le cyclisme.

Parmi les polypes basaux glandulaires, il y a:

  1. Indifférent Constitué de cellules neutres de la couche basale.
  2. Hyperplasique Principalement composé de tissu conjonctif.
  3. Proliférante. Très susceptible de se transformer en inflammation.

Croissance glandulaire du type fonctionnel

Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre de type fonctionnel est le résultat d'une prolifération pathologique des glandes de la couche fonctionnelle de la muqueuse utérine.

Ces tumeurs répondent aux effets des hormones sexuelles et sont appelées polypes glandulaires du premier type. Le développement de cette pathologie est souvent associé à une hyperplasie. Les polypes de ce type constitués de tissu glandulaire sont plus susceptibles de dégénérer en une tumeur cancéreuse.

Ces pathologies sont souvent accompagnées de symptômes tels que:

  • menstruation intense
  • saignement en milieu de cycle
  • douleur dans l'abdomen,
  • mucus jaune ou vert, déchargé du vagin.

De telles manifestations de la maladie ne doivent pas être ignorées. Après tout, plus vite la maladie est saisie, plus il est facile de s'en débarrasser.

Type basal

Les polypes fibreux glandulaires développés à partir de la couche basale de l'endomètre ont une composition glandulaire ou glandulaire-kystique. Certains d'entre eux sont capables de renaître en oncologie.

Ces excroissances peuvent apparaître en raison des résidus de placenta à l'intérieur de l'organe reproducteur féminin après la naissance ou l'avortement. Dans des circonstances similaires, une croissance placentaire est formée.

Les formations sont supprimées avec la jambe. Les polypes de petite taille éliminent l'électrode sous la forme d'une aiguille. Et ceux qui font plus de 1 cm, nettoient avec un appareil en forme de boucle. Le biomatériau est envoyé en histologie pour exclure le cancer.

Après l'élimination des néoplasmes afin d'éviter des complications, le médecin vous prescrit un traitement médicamenteux. Cela peut inclure des antibiotiques, des antiviraux, des anti-inflammatoires et des antifongiques. Tous les traitements sont sélectionnés individuellement et dépendent des facteurs associés présents dans le système de reproduction de la femme.

Variante rétrogressive de la lésion glandulaire-fibreuse de l'endomètre

Ce type de néoplasme apparaît sur la membrane muqueuse de l'utérus, généralement à la ménopause. Il atteint généralement une taille importante (environ 3 cm). Plus la femme était âgée, plus les symptômes de la maladie étaient perturbés.

Le plus souvent, ces excroissances sont éliminées par grattage avec une histologie supplémentaire. Cela est dû au fait que les cellules du tissu pathologique commencent à acquérir les propriétés d'une tumeur maligne.

Danger de polype

Si on ne s'en débarrasse pas à temps, diverses conséquences graves sont possibles:

  1. Violation du cycle menstruel. En raison de troubles hormonaux associés à la formation d'un polype, la menstruation échoue. La menstruation devient douloureuse, irrégulière et entraîne une importante perte de sang. En plus des symptômes désagréables, une femme commence à souffrir d'anémie. Et cela entraîne à son tour une détérioration de la santé et une diminution de l'immunité.
  2. Infertilité Si les polypes bloquent le canal cervical, la fille ne pourra pas tomber enceinte. De plus, ils entravent souvent la fixation complète d'un œuf fécondé sur les parois de l'utérus. Une femme est capable de concevoir si une tumeur est apparue récemment, mais avec le développement de la pathologie, les chances de devenir stérile augmentent. Dans 25% des femmes qui ne peuvent pas avoir d'enfants, des polypes ont été trouvés.
  3. Fausses couches La tumeur déformée de l'endomètre ne permet pas toujours de maintenir le fœtus en croissance. Dans le même temps, la pathologie provoque des saignements, qui conduisent à un décollement du placenta, ce qui a un effet extrêmement négatif sur le développement du bébé.
  4. Fin de grossesse.
  5. Détérioration de la qualité du sexe. Avec un polype élargi, une femme a souvent des douleurs pendant et après l'intimité. En conséquence, elle perd tout intérêt pour le sexe et cherche une raison d'éviter les sensations douloureuses.
  6. Renaissance dans une tumeur maligne. Dans ce cas, la vie de la femme elle-même est menacée.

Les croissances glandulaires de type fonctionnel ont tendance à croître et plusieurs autres peuvent se former à côté d'un. Par conséquent, vous ne devriez pas attendre que davantage de polypes apparaissent, vous devriez essayer de vous en débarrasser.

Quelle est cette maladie?

Visuellement, lors de diagnostics instrumentaux, un tel polype ressemble à une substance rose à structure lisse. Vous pouvez voir clairement le corps et les autres parties. Les caractéristiques géométriques et la quantité peuvent être différentes. Tumeurs localisées dans le col utérin. Dans les cas avancés, les polypes peuvent se développer à un point tel qu'ils commencent à obstruer le canal cervical. De temps en temps, des troubles du système circulatoire peuvent être détectés dans les polypes. Le développement de la pathologie ne se fait pas sentir immédiatement et ne peut être identifié que par des diagnostics professionnels.

Type fonctionnel

De telles formations apparaissent à partir de la couche fonctionnelle, d'où leur nom. La principale raison de leur apparition est l’effet de deux hormones: la progestérone et l’œstrogène, qui ont déjà été évoquées plus haut. L'excès d'un et la déficience de la deuxième hormone créent un terrain fertile pour la formation de pathologies. En fin de compte, nous avons le problème à portée de main.

Type basal

Le polype fibreux glandulaire de cette espèce est basé sur une tige amincie. Son trait distinctif est la présence de navires. La cavité de telles formations est remplie d'un tissu liant ou d'un stroma. De plus, dans une étude détaillée de ces organismes, une structure musculaire primitive a été trouvée. Les glandes sont extrêmement inégales. Les polypes fibreux glandulaires du type basal sont caractérisés par une structure mature et la présence de différentes variantes morphologiques. Il est établi que les glandes des polypes sont généralement situées au hasard et sont caractérisées par une structure ondulatoire. Les cellules de revêtement épithéliales ont un caractère prolifératif ou sécrétoire, et le tissu de liaison a une structure cellulaire. La tige d'un polype fibreux glandulaire, qui est d'un type fonctionnel, est souvent caractérisée par la présence d'un vaisseau.

Le développement des polypes se produit souvent sur le fond d'une muqueuse et de l'endomètre stables, alors que ce dernier peut rester dans n'importe quel état morphofonctionnel. Cela se produit chez les patients en âge de procréer. Si la situation décrite s'est développée pendant la ménopause. c'est une option rétrograde. Aucun problème moins commun n'est la prolifération. S'ils se font sentir, le polype de l'endomètre sera accompagné du rejet et de la mort de 66% de l'endomètre.

Cependant, immédiatement après le début de la menstruation, la réparation des cellules actives commence. Dès le cinquième jour du cycle, la structure morte sera restaurée à 100%. Un tel processus est possible en raison de la division des cellules de la sphère basale de l'endomètre.

Les causes

Les causes des formations fibreuses glandulaires peuvent être différentes. Cette pathologie peut se développer à la suite des troubles suivants:

  • perturbation des fonctions hormonales des ovaires. La cause des violations est la pénurie de progestérone associée à un excès d’œstrogènes,
  • conséquences de l'avortement,
  • l'obésité
  • le diabète
  • dispositif intra-utérin,
  • immunité affaiblie.

Mesures de diagnostic

Il est assez difficile d'identifier les polypes de l'endomètre, mais la médecine moderne résout ce problème. Les principales méthodes de diagnostic pour aujourd'hui sont:

  • Échographie. Les avantages de cette méthode sont son innocuité, son absence de douleur, mais son caractère informatif dans le contexte de cette maladie. Ce type de diagnostic vous permet d’identifier rapidement les modifications de la structure de l’endomètre et de commencer le traitement approprié.
  • hystéroscopie. Contrairement à l'échographie, cette méthode est totalement informative. Souvent, le diagnostic dans le cadre de cette méthode est associé à la suppression du polype, si la situation actuelle ne contredit pas une intervention chirurgicale immédiate. Si le médecin soupçonne la possibilité de l'apparition de tumeurs malignes, un échantillon de tissu cervical est prélevé pour une biopsie.
  • métrographie. C'est une technique supplémentaire par laquelle vous pouvez voir la tumeur sous l'influence des rayons X.

Quels signes indiquent un polype?

Pour la présence d'une telle pathologie. Les symptômes suivants peuvent indiquer un polype fibreux glandulaire:

  • faible excrétion entre les cycles
  • menstruations plus abondantes par rapport aux cycles précédents,
  • douleur pendant l'intimité, ainsi qu'après son achèvement.

Méthodes de thérapie

Des années d'expérience pratique indiquent que le traitement de cette pathologie peut être efficace. Comme indiqué ci-dessus, l'un des moyens d'éliminer de telles formations est l'hiteroscopie. Après l'opération, la patiente est placée à l'hôpital et on lui prescrit un traitement médicamenteux. Pour déterminer s'il existe un risque de récurrence, réussit généralement dans les 30 à 60 jours. L'efficacité de l'intervention est déterminée par échographie après une période déterminée.

Il convient de noter que la pharmacothérapie est traditionnellement de nature hormonale.

Traitement après le retrait

La suite du traitement après la chirurgie comprend non seulement des hormones, mais également certaines vitamines. Le traitement postopératoire comprend donc:

  • Pour prévenir l'hématomètre, on prescrit au patient No-Shpu. En règle générale, la fréquence d'admission - 3 fois pendant la journée. Ce médicament aide à se débarrasser des spasmes cervicaux et à normaliser sa circulation sanguine,
  • une attention considérable est accordée aux méthodes antibactériennes. L’utilisation d’antibiotiques est une mesure préventive efficace dans la lutte contre la réinfection,
  • Contraceptifs hormonaux oraux estrogènes - progestatifs. Ils ne sont prescrits qu'aux jeunes femmes de moins de 35 ans,
  • médicaments de type gestagennogo. Leur utilisation est due à la nécessité d'optimiser l'équilibre hormonal.

Dans certains cas, il est nécessaire d’utiliser des contraceptifs à long terme. La durée du traitement hormonal peut varier de 90 à 180 jours.

Qu'est-ce qui est dangereux?

Le premier polype est dangereux car il peut se transformer en une tumeur maligne. La probabilité de ce phénomène n'est pas si grande. seulement 1,5%, mais il n’est pas utile de vérifier comment la situation évoluera. De plus, dans la majorité absolue des cas, le polype fibreux glandulaire de l'endomètre interfère avec la fécondation, en termes simples - réduit considérablement les chances de grossesse.

La grossesse

Contrairement aux idées reçues, les polypes fibreux de l'utérus ne tombent pas toujours enceintes et même avec leur présence, la fécondation est tout à fait possible. Cependant, un polype laissé sans surveillance par des spécialistes est tout à fait capable d'infertilité après un certain temps. C'est l'une des raisons pour lesquelles les médecins recommandent de retirer toute lésion à la surface de l'utérus immédiatement après sa détection. Il convient également de lutter contre une telle pathologie car ses applications pratiques empêchent l’embryon de se consolider complètement.

La cause de l'infertilité peut être le blocage des polypes du canal cervical.

Sur la base des commentaires des patients, il est prudent de dire que la procédure de retrait, à l'instar de la rééducation ultérieure, ne provoque pas de gêne grave pour les patients. Les filles et les femmes affirment que la chirurgie elle-même est indolore, car elle est pratiquée sous anesthésie. De plus, si aucune complication n'est identifiée, le patient rentrera chez lui le soir du jour même où l'opération a été effectuée.

Un polype endométrial fibreux glandulaire a été révélé il y a environ un an. Après avoir consulté un médecin, j'ai décidé de passer une endoscopie. Dans le cadre de cette procédure, non seulement j'ai été diagnostiqué, mais j'ai également retiré le polype rapidement et sans douleur, il ne m'inquiète plus.

Svetlana, 38 ans:

J'ai appris la présence d'une pathologie après plusieurs tentatives infructueuses de grossesse. Le médecin a conseillé de ne pas retarder le retrait des formations et très vite je les ai éliminées. La période de récupération a pris un certain temps, mais les objectifs ont été pleinement atteints.

Hope, 32 ans:

Lorsque je me suis tourné vers un médecin pour obtenir de l'aide en cas de plainte pour douleur abdominale basse, on m'a diagnostiqué et j'ai appris que j'avais des polypes. J'étais très inquiète quand j'ai appris qu'ils devraient être retirés, mais la procédure elle-même et la restauration qui a suivi ne m'ont pas apporté d'inconfort important.

Contenu:

  • Polype de l'endomètre: qu'est-ce que c'est et comment le soigner
  • Symptômes: par quels signes peut-on suspecter un polype
  • Endomètre polype glandulaire
  • Polype endométrial fibreux glandulaire
  • Polype endométrial fibreux
  • Polype adénomateux de l'endomètre
  • Comment identifier la polypose par ultrasons
  • Méthodes de traitement
    • Examen avant chirurgie
    • Hystéroscopie et ses conséquences
    • Traitement après chirurgie
  • Période de rééducation
  • Grossesse après la chirurgie

Quel est le polype de l'endomètre

Très souvent, au cours de la période pré et post-ménopausique, des modifications pathologiques bénignes des tissus internes de l'utérus sont détectées, mais elles peuvent également être détectées chez les patientes en âge de procréer. L'endomètre est un tissu sensible aux hormones; par conséquent, des modifications absolues ou relatives de la concentration en œstrogènes peuvent entraîner l'apparition de foyers d'hyperplasie - polypes de l'endomètre (code N84 de la CIM-10).

Traitement des polypes de l'endomètre dans l'utérus: hystérésoroscopie chirurgicale. Une fois le matériel envoyé, l'histologie détermine le type de polype et permet au médecin de prescrire le traitement approprié.

Polype endométrial dans l'utérus: causes

Les facteurs de risque sont des conditions dans lesquelles le rapport œstrogène et progestérone est perturbé. La réduction de la concentration de progestérone entraîne une augmentation de l'action proliférative de l'œstrogène et une augmentation de la division cellulaire de l'endomètre. Mais les causes exactes des polypes de l'endomètre dans l'utérus sont inconnues.

Le plus souvent, ils sont diagnostiqués chez des femmes présentant les pathologies et conditions suivantes:

  • dysfonctionnement ovarien et anovulation chronique,
  • syndrome des ovaires polykystiques,
  • hyperplasie du cortex surrénalien,
  • неверная терапия половыми гормонами,
  • экстрагенитальные нарушения: ожирение, болезни щитовидной железы, сахарный диабет, патологии печени,
  • endométrite chronique, fréquentes manipulations intra-utérines (avortements, curetage).

Si un polype endométrial est diagnostiqué dans l'utérus, les causes de cette affection sont déterminées par la présence d'une pathologie gynécologique chez la femme pouvant perturber l'équilibre hormonal. Certains types de tumeurs peuvent dégénérer en cancer.

La classification des types de croissance adoptée en Russie est basée sur celle proposée par l'OMS en 1975. Selon lui, il existe des types histologiques de polypes:

  • ferreux,
  • fibreuse glandulaire,
  • fibreux,
  • adénomateux.

Il est impossible de prédire à quelle vitesse le centre de l'hyperplasie se développe. L'utérus est normalement en forme de fente, de petite taille, le processus hyperplasique ne peut pas exercer de pression sur le myomètre et dilater l'utérus. Parfois, il peut s'arrêter à une certaine taille et ne plus grandir. Non pas sa taille est beaucoup plus dangereuse, mais le degré de différenciation cellulaire: plus il est bas, plus la probabilité de transformation en formes malignes est élevée. Processus adénomateux est plus susceptible à cela.

Quels symptômes peuvent être suspectés de pathologie

Lorsqu'un polype endométrial est suspecté, les symptômes sont de gravité variable. Parfois, un parcours asymptomatique est possible lorsque la taille de la lésion est petite, jusqu’à 1 cm.

Les principaux signes de pathologie de l'endomètre sont des saignements utérins de plusieurs types:

  • acycliques, qui apparaissent quelle que soit la phase du cycle mensuel,
  • les contacts sont observés après un rapport sexuel ou un examen par un gynécologue,
  • menomètre - flux menstruel abondant.

Des crampes dans le bas de l'abdomen peuvent apparaître avec une excroissance importante, une torsion des jambes et une nécrose des tissus.

En âge de procréer, les causes et les symptômes de la croissance sont souvent à l'origine de l'infertilité primaire. Le manque d'ovulation, qui accompagne la plupart des femmes atteintes de cette pathologie, est une conséquence du déséquilibre hormonal. Donc, s'il est possible de devenir enceinte sans traitement, il est impossible de le dire avec certitude. Si la tumeur se forme sur le fond de l'endomètre inchangé, une grossesse peut survenir, mais le risque d'interruption spontanée est accru.

Chez les femmes avec un cycle mensuel préservé, un polype fonctionnel peut apparaître. Il est formé dans la seconde moitié du MC et est capable de changer de façon cyclique, comme le reste de la couche endométriale. Ces excroissances répondent à l'introduction d'œstrogènes et de progestérone.

Polype adénomateux de l'endomètre

Ce type de polype est rare, plus caractéristique des femmes après 40 ans et des femmes ménopausées. La taille du polype est petite, rarement jusqu'à 30 mm. Déterminez que cette hyperplasie ou ceci est un polype ne peut être histologiquement. Il existe souvent une combinaison de pathologie et de myome, adénomyose. Chez la femme liée à l’âge, une pathologie peut se développer dans le contexte d’une atrophie de l’endomètre. La structure morphologique du polype adénomateux devient plus jeune. Avec la progression de la maladie, il se transforme en adénocarcinome.

Une intervention chirurgicale est-elle nécessaire dans cet état? Le traitement est effectué de manière exhaustive. Un polype adénomateux de l’endomètre doit être utilisé pour prévenir les tumeurs malignes et les métastases.

Comment déterminer la pathologie par ultrasons

À l'échographie, tout type de néoplasme présente des caractéristiques communes:

  • limites claires du foyer,
  • déformation de la partie linéaire médiane de l'écho M,
  • expansion de l'utérus,
  • effet acoustique sous forme d'amplification ou d'atténuation du signal,
  • formations de forme ronde
  • présence d'inclusions kystiques.

Les signes échographiques sont légèrement différents en fonction du type de polype. Cela signifie qu'une échographie ne peut être utilisée que pour déterminer s'il existe une prolifération de la formation, et le type et le traitement ultérieur après élimination du polype de l'endomètre sont déterminés par les résultats de l'histologie.

Élimination du polype de l'endomètre

Après le diagnostic de polype endométrial, le traitement est choisi en fonction de son type histologique et de l'âge de la femme. L'élimination du polype de l'endomètre est une étape obligatoire du traitement.. Cela est dû au risque élevé de sa transition vers le cancer. En outre, un polype est un obstacle à la grossesse chez les femmes en âge de procréer.

Certains suggèrent qu'un polype peut sortir avec une menstruation. Mais ce n'est pas. La croissance de la néoplasie provient de la couche basale, qui n’est pas exfoliée pendant les règles. Le jour du cycle est supprimé, dans un cas particulier, le médecin décide. Mais on considère que la période optimale est celle où les périodes mensuelles expirent et au plus tard 10 jours après le début. À ce stade, l'endomètre est mince et sa position ainsi que la jambe du polype sont clairement visibles. Cela vous permet de retirer correctement un polype d’un tissu sain et d’empêcher sa récurrence (rechute). Pendant les règles, vous pouvez effectuer une résection pour des raisons d’urgence.

Ce qui est un polype de l'endomètre et comment traiter doit être décidé par le médecin individuellement.

Polype endométrial dans l'utérus et traitement sans chirurgie

Un traitement complet sans chirurgie est impossible. Les méthodes traditionnelles de traitement ne sont pas efficaces. Ne perdez pas de temps à chercher des recettes et à vérifier l’effet des fonds trouvés. Il existe des techniques mini-invasives qui blessent le moins possible les tissus environnants, ne s'accompagnent pas de saignement et ont une courte période de récupération après la manipulation, par exemple, l'hystororesectoscopie.

Le traitement sans chirurgie des polypes de l'endomètre dans l'utérus peut s'appeler l'ablation au laser.. Cette méthode ne permet la résection que des tissus pathologiques sans formation de cicatrice. Lorsque vous retirez le laser, vous pouvez sélectionner la puissance et l’effet de visée souhaités sur le tissu. L'inconvénient de cette méthode est que, dans certains cas, la maladie réapparaît après plusieurs mois.

Hysteroresectoscopy du polype de l'endometre - de quoi s'agit-il

La résectoscopie est la principale méthode de traitement des polypes de l'endomètre dans l'utérus de tous les types, à l'exception des adénomateux. Polype adénomateux chez les patients âgés de plus de 45 ans est une indication pour l'hystérectomie. Chez les filles qui n’ont pas encore accouché, elles ont recours à l’hystérésoroscopie du polype de l’endomètre - c’est une telle excision avec un hystéroscope. Par la suite, des préparations hormonales sont prescrites et il est recommandé de devenir enceinte et d'accoucher dans un avenir proche. Lorsque le foyer adénomateux revient, l'utérus est retiré sans appendices.

L'hystéroscopie du polype de l'endomètre est la méthode de choix dans le traitement de la pathologie.

Examen avant chirurgie

Si un polype de l'endomètre se trouve dans l'utérus, la chirurgie est programmée comme prévu. Seuls les saignements et la nécrose de la tumeur sont des indications pour une intervention d'urgence. Une enquête de routine comprend:

  • tests sanguins et urinaires généraux
  • coagulogramme,
  • groupe sanguin et facteur rhésus
  • analyse biochimique
  • ECG
  • recherche sur le VIH et la syphilis,
  • Échographie du bassin.

D'autres indications d'examen sont possibles selon les indications.

Hystéroscopie et ses conséquences

L'opération de retrait est effectuée au département de gynécologie en salle d'opération sous anesthésie générale. L'anesthésie locale n'est pas utilisée. Après avoir retiré le polype, il est recommandé de faire un curetage de l'utérus. Cela est particulièrement vrai pour l'hyperplasie de l'endomètre.

La période postopératoire a lieu dans le service. À la suite d’une anesthésie, la diurèse (séparation de l’urine) est contrôlée. Décharge après hystéroscopie du polype de l'endomètre sous forme de sang noir pendant 2-3 jours. Puis ils s'illuminent, deviennent visqueux avec une légère nuance de jaune. Peut durer jusqu'à 10 jours après le retrait.

L'hystéroscopie peut avoir pour conséquence une endométrite. Avec une augmentation de la température corporelle, l'apparition de décharge avec odeur, pus, vous devez informer votre médecin. Des saignements excessifs quelques jours après l'hystéroscopie indiquent également une détérioration de l'état et nécessitent des soins médicaux d'urgence.

Un échantillon de tissu d'un polype est envoyé pour histologie. Le résultat est prêt dans 7 à 10 jours environ. Sur la base de l'analyse des données, vous pouvez ajuster le traitement et décider quoi faire ensuite.

Décharge après hystéroscopie du polype de l'endomètre: la période de rééducation

Une fois par mois après le retrait du polype endométrial, un retard peut survenir, sinon un raclage. Les premières règles après le nettoyage de l'utérus apparaissent dans 28-30 jours. Dans ce cas, le jour de l'opération est considéré comme le premier jour du cycle. Lors de l’utilisation de médicaments hormonaux, le retard de la menstruation est pratiquement absent.

Afin de prévenir les complications, le repos sexuel est recommandé dans le mois qui suit la chirurgie. Vous ne pouvez pas non plus vous baigner dans le bain, prendre une douche et un bain chaud, bronzer, soulever des poids.

Pour les femmes qui ne vont pas tomber enceintes avec des fibromes ou une endométriose, il est recommandé, après l’élimination des lésions hyperplasiques, de traiter le dispositif intra-utérin avec le composant progestatif Mirena.

Polype endométrial et grossesse

Le polype et la grossesse sont incompatibles. La présence dans l’utérus d’un polype empêche l’implantation de l’embryon, même si la conception s’est produite. C'est un obstacle mécanique et biochimique à la grossesse. L'embryon ne s'attachera pas à l'endomètre «malsain» et sortira avec le flux menstruel. Si l'embryon est implanté en début de grossesse, une fausse couche se produira. La polypose endométriale est souvent observée chez les filles qui n'ont pas encore accouché, ce qui a provoqué une longue absence de grossesse.

Il faut environ 6 mois pour rétablir un endomètre sain. Passé ce délai, vous pouvez planifier votre grossesse après le retrait, la FIV ou l'insémination intra-utérine. Pour ce faire, il est recommandé de faire un test de dépistage des infections sexuellement transmissibles (HPV, chlamydia, mycoplasmes), de boire un traitement vitaminé et micro-élémentaire, acide folique.

Correctement reconnu symptômes et traitement des polypes de l'endomètre dans l'utérus donner de bonnes prévisions pour le rétablissement et la préservation de la fonction de reproduction.
L'auteur: Svetlana Stas

Qu'est ce que c'est

Un polype fibreux glandulaire de l'endomètre est appelé une lésion bénigne de la muqueuse utérine. Il se forme à la suite de la croissance de la couche interne de l'utérus et apparaît le plus souvent chez les femmes en âge de procréer ou ménopausées.

En apparence, le polype fibreux glandulaire a l'apparence d'une couleur rose ou bordeaux située dans l'utérus. Il consiste en un corps et des jambes avec des vaisseaux sanguins. Un polype peut avoir une forme variée: ronde, en forme de champignon, sur une tige mince, sur une base large.

La taille et le nombre de ces formations peuvent être très différents. Dans les polypes, une inflammation, des troubles circulatoires et une nécrose ou une nécrose peuvent survenir. Si le polype fibreux glandulaire de l'endomètre devient adénomateux, il peut alors être considéré comme un signe de cancer. La même chose peut être dite s'il y a des cellules anormales dans la tumeur. Mais la malignité de telles formations ne se produit que dans 2% des cas.

Symptômes et diagnostic

L'absence presque complète de symptômes est caractéristique du stade initial de la maladie. Les petits polypes ne peuvent être détectés que lors d'une échographie. Les signes suivants d’un polype de l’endomètre peuvent apparaître progressivement:

  • repérage après un rapport sexuel et douleur au cours de celui-ci,
  • menstruations abondantes et troubles menstruels, en particulier chez les jeunes femmes,
  • les blancs
  • repérer après le stress et le stress,
  • infertilité
  • repérer sans menstruation,
  • pertes sanguines abondantes accompagnées d'apparition d'anémie, de peau pâle, de faiblesse et de vertiges,
  • douleurs dans le bas de l'abdomen,
  • naissance prématurée et fausse couche.

Les polypes endométrioïdes sont généralement détectés lors d'un examen gynécologique préventif à l'aide de miroirs. Le diagnostic des polypes nécessite également une échographie des organes pelviens.

Les médecins constatent un épaississement de la couche endométriale, la croissance de la membrane muqueuse, la dilatation de l'utérus. Mais les polypes à structure glandulaire ne sont pas toujours visibles à l'échographie car ils ressemblent en apparence à l'endomètre. Il est également difficile de distinguer un polype et un myome lors de cet examen.

L'hystéroscopie de l'utérus permet de clarifier le diagnostic et augmente la fiabilité du diagnostic jusqu'à 97%. Cette technique vous permet de voir toute la cavité utérine et l’éducation existante. L'hystéroscopie nécessite une anesthésie générale, car l'utérus est examiné à l'aide d'un hystéroscope et la formation est ensuite éliminée.

Le polype enlevé est transmis au laboratoire pour une investigation plus poussée. La localisation du polype est cautérisée par électrocoagulation ou laser, ce qui réduit le risque de récurrence de la maladie.

De plus, on utilise souvent la métrographie-radiographie au cours de laquelle une substance spéciale est injectée dans la cavité utérine. En raison de l'utilisation des rayons X, vous pouvez voir tous les sceaux disponibles.

Médicaments pharmaceutiques

S'il n'est pas possible d'éliminer les polypes à l'aide d'une intervention chirurgicale, un traitement médical est prescrit. En conséquence, l’éducation peut diminuer ou disparaître complètement. Un tel traitement est justifié en particulier à un jeune âge. Le médecin sélectionne tous les médicaments individuellement.

Jusqu'à 35 ans, les contraceptifs oraux sont généralement recommandés, par exemple, Regulon ou Yarin. Ils ont besoin de boire selon un certain modèle pendant une longue période. Après 35 ans, les progestatifs sont prescrits aux femmes: Duphaston, Norkolut et autres. Lorsque des polypes sont formés à la suite du processus inflammatoire, des médicaments antibactériens sont prescrits: Monomitsin, Gentamycin et autres.

À la ménopause, les médecins recommandent de prendre de la diféréline, du zoladex, qui protège l'utérus des effets négatifs de l'œstrogène. Dans le traitement symptomatique, des analgésiques sont utilisés, en particulier le diclofénac et le paracétamol, mais pendant une courte période, car ils conduisent au développement de maladies gastro-intestinales. En cas de règles abondantes, des solutions antiseptiques pour la lixiviation sont prescrites aux femmes: Septadine, Collargol pour la lixiviation.

Remèdes populaires

Avant de procéder à un traitement avec des remèdes populaires, il est nécessaire de procéder à un examen histologique de la tumeur. Lorsque les polypes adénomateux ne peuvent pas être appliqués méthodes folkloriques. N'importe quel néoplasme peut facilement évoluer en oncologie, même chez les jeunes femmes, ce qui nécessitera son retrait urgent.

Après la chirurgie, vous pouvez utiliser divers remèdes populaires, selon les recommandations du médecin, pour maintenir le système immunitaire et l'équilibre hormonal. Cependant, les préparations à base de plantes peuvent avoir divers effets secondaires et contre-indications, qu'il convient également de prendre en compte. Initialement, le traitement doit être testé pour les hormones et boire des herbes selon les schémas phytothérapeutes.

  • L'ail sous forme de compresse est inséré profondément dans le vagin pendant la nuit. Cette procédure doit être effectuée pendant au moins un mois.
  • Des jaunes fraîches et des graines de citrouille fraîches sont mélangées à de l'huile végétale et chauffées au bain-marie. Prenez le remède le matin à jeun jusqu'au rétablissement complet.
  • La propolis est un agent biologiquement actif qui peut être prescrit même pour les femmes enceintes. À partir de propolis, fabriquez des tampons médicaux qui sont insérés dans le vagin la nuit.

Herbes médicinales:

  • la teinture de moustache dorée sur la vodka est prise avant les repas,
  • se doucher à l'aide d'une chélidoine, mais uniquement sur recommandation d'un médecin,
  • La teinture sur l’esprit de la plante Vitex est prise avant de manger,
  • L’infusion d’ortie, de rose sauvage et d’airelle prise plusieurs fois par jour.

Le traitement le plus courant contre les polypes est la résection chirurgicale et le curetage de la muqueuse utérine.

Pour réduire le risque de complications, le site d'élimination du polype est traité avec de l'azote liquide.

Pendant plusieurs jours, une femme peut avoir des douleurs spasmodiques et des saignements sanglants. L'hormonothérapie est prescrite pour rétablir le cycle menstruel et prévenir la récurrence de la maladie.

Avec l’élimination au laser des polypes de l’utérus, il ne reste aucune cicatrice. De plus, les femmes conservent pleinement leur fonction de reproduction. Pour cette procédure, l'hospitalisation n'est pas nécessaire non plus, vous pouvez donc rentrer chez vous après quelques heures.

Le traitement au laser se caractérise par l’absence de saignement, la réparation rapide des tissus et le scellement instantané des vaisseaux sanguins. Six mois après l'intervention, la femme peut planifier une grossesse.

Qu'est-ce qui n'est pas recommandé?

Une fois le polype cervical enlevé, il est important de suivre ces instructions:

  • éliminer le travail physique lourd
  • abandonner le sport actif
  • ne pas avoir de rapports sexuels pendant environ un mois
  • ne pas doucher
  • vous ne pouvez pas prendre un bain chaud ou aller au bain,
  • il est interdit de prendre de l'acide acétylsalicylique, car il augmente le saignement,

Mesures préventives

  • Mener une vie active
  • des bilans réguliers,
  • un partenaire sexuel
  • traitement à temps de toute infection du système urinaire,
  • rejet des avortements et raclage pour éviter tout traumatisme aux muqueuses utérines.

En conséquence, le risque de croissance de l'endomètre diminuera et la nécessité d'une intervention chirurgicale disparaîtra.

Avis des patients

  • J'ai été traité avec de la chélidoine, du calendula et du millepertuis, que j'ai pris à parts égales. Je leur ai fait une infusion et ensuite utilisé pour douches. Bien aide avec les polypes dans l'utérus.

  • J'ai enlevé un gros polype dans l'utérus des chirurgiens, et l'anesthésie a été choisie en tenant compte des caractéristiques de mon corps.
  • Un médecin m'a prescrit de boire du Lindinet pendant un an pour rétablir les niveaux hormonaux. Так и лечусь, удалять полипы пока не собираюсь.

Le polype fibreux glandulaire de l'endomètre est de nature bénigne, mais de nombreux gynécologues le recommandent, car il s'agit d'une affection précancéreuse. Par conséquent, pour tout traitement de polypes, il est nécessaire de subir un examen médical obligatoire et de consulter un gynécologue.

Causes, symptômes et méthodes d'élimination de l'irrigation endométriale

Les polypes endométriaux sont des formations uniques ou multiples de nature bénigne et localisées dans la cavité utérine. Les polypes endométriaux ont un caractère hyperplasique, c'est-à-dire que la muqueuse utérine se dilate. La forme des excroissances peut être très diverse: et champignon, et rond, et sur une tige mince, et sur une base large. En outre, la couleur des polypes utérins varie, allant du rose tendre au marron riche. Leur taille maximale est de 3 cm, bien qu'ils soient le plus souvent très petits. On trouve assez souvent en parallèle des polypes de l'endomètre des polypes du canal cervical. En pratique gynécologique, il est courant de retirer ces structures, car elles sont considérées comme précancéreuses. Bien que la fréquence de leur malignité soit faible et ne dépasse pas 2%.

En ce qui concerne les statistiques, les femmes qui ont franchi la ligne des 35 ans souffrent le plus souvent de polypose endométriale. Bien que pas exclu l'hyperplasie de l'endomètre à un plus jeune âge. La fréquence d'occurrence de la pathologie varie de 6 à 20%.

Symptômes de polypes de l'endomètre

Quelle que soit la structure du polype utérin, il donne une symptomatologie plutôt rare. Par conséquent, il ne peut être détecté que lors d'une échographie, surtout s'il est de petite taille.

Néanmoins, dans certains cas, un polype se fait sentir les symptômes suivants:

Le cycle menstruel est brisé. Les pertes pendant la menstruation deviennent abondantes (ménorragies), ce qui se produit le plus souvent chez les femmes jeunes. Dans les intervalles entre les cycles peuvent apparaître maigre maigre décharge. Quant aux femmes qui entrent dans la période post-ménopausique, elles ont des saignements utérins uniques, qu’elles n’associent le plus souvent pas à des polypes,

Une perte de sang fréquente, et plus encore abondante, devient un facteur déterminant dans la formation de l'anémie, accompagnée de vertiges. faiblesse et pâleur de la peau,

Dans le bas de l'abdomen, une douleur peut survenir avec un caractère de crampes. Ils ont tendance à augmenter pendant l'intimité et après. De plus, les femmes se plaignent souvent de douleurs dans la région lombaire,

Une leucorrhée abondante peut apparaître pendant les menstruations, signalant souvent des polypes assez grands.

Après une intimité intime, une femme peut présenter de légers saignements,

Les formations peuvent interférer avec le processus de conception et conduire à la stérilité,

Si un polype n'a pas été retiré avant la conception, sa présence dans l'utérus peut provoquer une fausse couche ou une naissance prématurée.

Causes des polypes de l'endomètre

En ce qui concerne les causes de la formation de polypes de l'endomètre, plusieurs hypothèses ont été avancées, notamment:

Perturbations dans la sphère hormonale. Tout d'abord, l'augmentation de la teneur en œstrogènes dans le sang affecte la formation de polypes, dans la mesure où ils contribuent à la croissance accélérée de l'endomètre. L'activité du processus est également affectée par le niveau d'une autre hormone, la progestérone. Plus il est bas, plus les polypes se développent rapidement,

La prolifération des vaisseaux pénétrant dans l'utérus. Le plus souvent, cela se produit lorsqu'ils sont bloqués. Au fur et à mesure que le réseau vasculaire se développe, les cellules épithéliales environnantes se multiplient,

Cervicite et endométriose, provoquant des réactions inflammatoires dans l'utérus. Le renforcement de l'immunité locale provoque une augmentation du nombre de globules blancs qui tentent de faire face à l'infection et, parallèlement, de provoquer la formation de polypes,

Circulation sanguine altérée dans les capillaires en raison de diabète ou d'hypertension. Le renforcement de la division cellulaire se produit dans le contexte de manque d’oxygène,

Manipulations médicales traumatiques. Par exemple, il peut s'agir d'un avortement ou d'un raclage,

Maladies du système endocrinien. La croissance de l'endomètre est due à la connexion de toutes les glandes du corps entre elles,

De manière significative au-dessus du poids corporel normal. Dans le surpoids, des troubles métaboliques surviennent presque toujours, ce qui provoque une formation excessive d’œstrogènes et la formation de polypes,

Prédisposition héréditaire Si une femme a des polypes de l'endomètre, il est probable qu'ils comparaîtront avec sa fille,

Manque d'activité physique. C'est l'hypodynamie qui conduit à la stagnation du sang dans le petit bassin, qui affecte négativement la production d'hormones et l'activité des cellules de l'endomètre,

Acceptation de certains médicaments. en particulier, le tamoxifène, qui est utilisé pour traiter le cancer,

Dispositif intra-utérin (avec usure prolongée),

Accouchement sans sortie complète du placenta. Les caillots et la fibrine restants sont remplacés par du tissu conjonctif à partir duquel se forme le polype.

Types de polypes de l'endomètre

Toutes les formations sont divisées à la fois dans leur structure et leur emplacement.

En fonction de la croissance, produisez:

Polypes cervicaux (à l'aide de jambes attachées à la surface du canal cervical),

Les polypes du corps de l'utérus, qui ont une forme nodulaire et peuvent être situés n'importe où dans la cavité corporelle, mais principalement dans la partie supérieure.

Selon la structure du polype et les cellules qui le composent, ils libèrent:

Les formations fibreuses qui sont formées à partir de tissu conjonctif, ont une structure dense et se trouvent le plus souvent chez les femmes d'âge mûr (plus de 40 ans),

Les formations glandulaires qui se forment à partir des cellules correspondantes et se retrouvent plus souvent chez les femmes jeunes, avant la ménopause (elles peuvent ressembler à un kyste par sa structure et être remplies de liquide),

Les formations adénomateuses, constituées de cellules atypiques et présentant un risque élevé de transformation en tumeur maligne,

Formations fibreuses glandulaires, formées simultanément de cellules glandulaires et de tissu conjonctif,

Les formations placentaires qui se forment à partir de ce qui reste dans l'utérus du placenta entraînent plus souvent que d'autres polypes une infection et un saignement abondant et prolongé.

Polype endométrial fibreux

Les formations fibreuses ne peuvent se développer qu'à partir du tissu conjonctif, elles sont percées de rares vaisseaux sanguins, ce qui provoque leur structure plus dense. On y trouve des glandes simples. Le plus souvent, ils sont diagnostiqués chez des femmes qui ont franchi la ligne de démarcation en 40 ans. Ces excroissances sont formées dans le contexte de changements hormonaux dans le corps.

De tels polypes sont moins communs. Habituellement, ils ne dépassent pas 10 mm. bien que des croissances fibreuses de plus grande taille soient extrêmement rares. De plus, ils sont le plus souvent solitaires. Les manifestations cliniques de tels polypes ne sont pas très différentes. Beli peut perturber une femme uniquement lorsque l'éducation est importante ou dans le contexte de la formation de nécrose.

Polype glandulaire de l'endomètre

La formation glandulaire est représentée par les cellules du stroma ainsi que par les glandes de l'endomètre. Le stroma dans un polype est représenté par le tissu conjonctif, qui a une structure lâche. Il est assez étroitement imprégné de vaisseaux sanguins. Quant aux glandes, elles sont disposées de manière chaotique et varient en longueur et en largeur. Parfois, un kyste peut être trouvé dans la profondeur d'une telle formation.

Le plus souvent, de tels polypes se forment chez les femmes en phase de reproduction. On pense que la cause principale de leur apparition est un déséquilibre hormonal. Par conséquent, lorsqu'un polype glandulaire est détecté chez une femme, il est conseillé de le contrôler pour détecter d'autres maladies hormono-dépendantes. En taille, ces polypes ne dépassent pas 15 mm. Après le retrait du polype glandulaire, aucun autre traitement n'est nécessaire.

Quant aux manifestations cliniques, elles dépendent en grande partie de la constitution du polype. S'il se forme à partir d'un endomètre inchangé, les symptômes le plus souvent sont complètement absents ou il y a un écoulement maigre entre les règles. Lorsque la formation atteint une taille importante, le volume de sang menstruel augmente.

Plus les glandes situées à l'intérieur du polype se dilatent intensément, plus le risque de dégénérescence de celui-ci en type adénomateux est élevé. Bien que la probabilité d'une telle transformation soit faible, il existe toujours un risque et le traitement doit donc être rapide.

Qu'est-ce qu'un polype endométrial dangereux?

La formation pathologique dans l'utérus est dangereuse pour ses complications, notamment:

L'impossibilité de concevoir en âge de procréer,

Les échecs du cycle menstruel, au cours desquels une perte importante de sang entraîne une anémie,

Renaissance dans une tumeur maligne. ce qui cause le cancer de l'endomètre,

Refus d'activité sexuelle, associé à une douleur intense dans les gros polypes.

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et quelques mots supplémentaires, appuyez sur Ctrl + Entrée

Hystéroscopie pour polype de l'endomètre

Pour pouvoir effectuer une hystéroscopie, vous devrez vous introduire à travers le canal cervical de l'appareil avec une caméra vidéo. Cela vous permet d'inspecter visuellement toute la formation disponible. Cela donnera au médecin une image complète de ce qui se passe dans l’utérus: vous permet de déterminer le nombre de formations, leur taille, d’évaluer l’état de l’endomètre.

De plus, au cours de cette procédure, une croissance est retirée pour déterminer son caractère. Cela fera une étude histologique. Même pour l'échantillonnage des tissus peut être utilisé curetage de diagnostic.

Réponses aux questions populaires sur les polypes de l'endomètre

Est-il nécessaire de retirer le polype de l'endomètre? L'écrasante majorité des médecins sont enclins à penser que toute éducation trouvée dans l'utérus devrait être réséquée. La même règle s'applique aux polypes. Par conséquent, ils doivent être éliminés du corps s'il n'y a pas de contre-indications sérieuses à cela. Dans ce cas, une autre méthode est l'hormonothérapie.

Puis-je tomber enceinte avec un polype de l'endomètre? Il est possible de concevoir un enfant en présence d'une prolifération polypeuse de l'endomètre, mais dans certains cas, cette pathologie peut entraîner une infertilité. Les formations multiples agissent comme un obstacle mécanique à la fécondation de l'œuf et à la consolidation de l'embryon. De plus, la capacité de concevoir est influencée par la taille des polypes, leur transformation maligne. L'infertilité provoque également le chevauchement des polypes du canal cervical.

Une grossesse est-elle possible après un raclage de l'endomètre? Le curetage endométrial est une procédure plutôt traumatique, qui ressemble à une technique d'avortement chirurgical. Pour cela, le médecin utilise une curette spéciale avec laquelle la cavité utérine est nettoyée après anesthésie. Si les normes de la procédure étaient violées et que l'hystéroscope n'était pas utilisé, cela pourrait alors menacer la femme d'une complication telle que l'infertilité. Par conséquent, ils essaient d'utiliser cette méthode le moins possible. Si l'opération est effectuée par un spécialiste compétent et que la technique n'est pas violée, il est alors possible de tomber enceinte après la procédure.

Menstruation retardée après le retrait du polype de l'endomètre - est-ce normal? La période approximative de récupération du cycle menstruel après le retrait d'un polype est de 30 jours. Cela dépend de l'âge du patient, du nombre de formations distantes. Plus la surface de tissu à traiter est grande, plus le délai peut être long. Après la restauration du cycle menstruel normal, la douleur et les taches entre les deux devraient cesser.

Puis-je avoir des relations sexuelles avec un polype de l'endomètre? Le plus souvent, l'éducation n'est pas un obstacle pour entrer dans une relation intime.

Cependant, les rapports sexuels avec des polypes peuvent être compliqués:

Le risque d'infections sexuellement transmissibles augmente à mesure que les défenses de la muqueuse utérine sont réduites.

  • Le plaisir de l'intimité diminue, car les polypes peuvent provoquer une diminution de la sécrétion de lubrifiant naturel.
  • Les chances de tomber enceinte sont réduites.
  • Après un rapport sexuel et au cours de celui-ci, une femme peut ressentir des sensations douloureuses, surtout si la taille des formations est grande.
  • Le risque de saignement augmente avec la présence de vaisseaux sanguins à l'intérieur des polypes, qui ne sont pas aussi puissants que le corps entier d'une femme.
  • Est-il possible d'aller au bain avec des polypes de l'endomètre? Vous devez refuser de visiter le bain, car avec un tel diagnostic, toutes les procédures thermiques sont contre-indiquées.

    J'ai trouvé un petit polype endométrial pendant la grossesse. Comment un polype affecte-t-il le fœtus? Est-il possible de se débarrasser de lui avant la naissance de l'enfant? La formation d'une petite taille n'affecte pas le fœtus. Jusqu'à la naissance du bébé, tout traitement devrait être abandonné.

    Existe-t-il des polypes de l'endomètre dans les vierges? Les polypes peuvent bien être diagnostiqués chez les filles qui n'ont pas eu de relations sexuelles. De plus, pendant la puberté, une altération hormonale grave se produit dans le corps, ce qui entraîne une augmentation du taux d'œstrogènes dans le sang. C'est le contenu excessif de cette hormone qui peut entraîner le développement de l'endomètre et l'apparition d'un polype.

    Le développement de polypes pendant la puberté comporte des risques supplémentaires, notamment:

    Haute teneur en lipoprotéines dans le sang.

    Infections des voies urinaires.

    Traitement des polypes endométriaux

    Dans certains cas, le retrait d'un polype par une intervention chirurgicale n'est pas possible. À cet égard, des tentatives de traitement médicamenteux peuvent être tentées. Il est parfois possible de réduire la taille de l’éducation et parfois même de l’autodétruire. Les médecins tentent toujours de supprimer l'éducation de manière non chirurgicale, si la patiente est jeune, car elle peut être diagnostiquée chez une fille dès l'âge de 11 ans.

    Pour le traitement de divers médicaments sont utilisés, qui dans chaque cas sont sélectionnés individuellement:

    Pour les femmes de moins de 35 ans. l'utilisation de contraceptifs oraux avec une combinaison d'oestrogène et de progestatif est montrée. Parmi ces fonds, Yarin, Regulon, Janine. Ils sont pris selon un schéma spécifique, qui est nécessairement discuté avec le médecin. Il convient de suivre un long traitement. En règle générale, ce n'est pas moins de six mois,

    Les femmes qui ont franchi le cap des 35 dernières années. Les progestatifs sont le plus souvent utilisés, lesquels ne peuvent également être prescrits que par un médecin. Parmi ces médicaments, Norkolut, Duphaston et Utrozhestan. La durée de prise de ces fonds est également de six mois, le régime est négocié avec le médecin individuellement,

    Des médicaments antibactériens peuvent être prescrits à une femme, quel que soit son âge, dans le cas où les excroissances polypeuses seraient le résultat d'un processus inflammatoire. Les agents couramment utilisés dans la pratique gynécologique sont la gentamicine, la monomitsine, le zitrolid, etc.

    Pendant la ménopause. ainsi que les femmes âgées de plus de 40 ans, montre l’accueil de moyens tels que Zoladex, Diferelin, Leuprorelin. Ils sont capables de protéger l'utérus des effets négatifs de l'œstrogène. Le cours peut durer jusqu'à six mois, la période minimale d'admission des agonistes hormonaux libérant la gonadotrophine - 3 mois.

    Les médicaments analgésiques sont pris comme traitement symptomatique. Cependant, ils ne peuvent pas être utilisés pendant une longue période, car ils contribuent au développement de maladies gastro-intestinales et d'autres complications. Parmi ces remèdes sont le paracétamol, le diclofénac, l’analgin, l’ibuprofène,

    Si une femme a des règles abondantes. il est alors conseillé de laver avec l'utilisation de solutions antiseptiques, par exemple, le collargol, la septadine, le permanganate de potassium. Cela éliminera la possibilité d'infection.

    Raclage diagnostique

    Le risque de récurrence d'un polype étant élevé et d'au moins 30%, il est nécessaire de coaguler soigneusement son lit. Par conséquent, si un curetage de diagnostic classique est proposé à une femme et qu’il n’ya pas d’équipement hystéroscopique, le risque de lésion des tissus augmente. Cette technique est de moins en moins utilisée, car le médecin ne voit pas ce qu’il fait dans le processus de grattage. Une opération similaire est pratiquée dans des hôpitaux dotés d'équipements obsolètes.

    La médecine moderne a reconnu cette procédure absolument inutile, car il n'y a aucune possibilité de cautérisation du lit de polype. Le curetage diagnostique doit être effectué uniquement après l'hystéroscopie, afin de déterminer la présence ou l'absence de cellules anormales.

    Elle ne peut être effectuée qu'en cas d'urgence si les polypes provoquent des saignements qui ne peuvent pas être arrêtés par d'autres moyens. C'est-à-dire que le but du curetage dans ce cas est l'hémostase et non la délivrance du patient de l'éducation.

    Enlèvement au laser de polypes

    Cette technique moderne a peu d’impact et s’applique aux femmes qui envisagent une grossesse. Après la réalisation, il n’ya plus de cicatrices sur l’utérus, la fonction de reproduction est entièrement préservée. Dans ce cas, une femme n'a pas besoin d'aller à l'hôpital. Quelques heures après l'intervention, elle pourra rentrer chez elle.

    Глубина проникновения лазера полностью контролируется врачом, что способствует быстрому восстановлению тканей, отсутствию кровотечения, моментальному запаиванию сосудов. Кроме того, уже спустя полгода после проведенного вмешательства женщине можно планировать беременность.

    Pin
    Send
    Share
    Send
    Send