La vie

Le cycle menstruel: concept général de sa norme, régularité, échecs et irrégularités

Pin
Send
Share
Send
Send


Les saignements mensuels du vagin sont un phénomène normal du corps féminin. Par la régularité, l'abondance et la nature des sorties, une femme peut juger de sa santé. Après la formation de la sphère sexuelle, qui survient environ un an après le début des règles, la jeune fille a son propre cycle individuel. Généralement, la durée du mois est définie dans un délai de 3 à 7 jours, à quelques exceptions près. Qu'en est-il de ces médecins disent? Quelle est la durée peut être considéré comme la norme, et quoi - une déviation? Les experts expliqueront les réponses à ces questions et à d’autres relatives à la physiologie du corps de la femme.

Moyenne

La menstruation est un processus biologique naturel qui se produit régulièrement dans le corps de la femme. Si ce processus est perturbé par une perturbation hormonale ou une maladie infectieuse, la femme commence immédiatement à ressentir des sensations douloureuses. De plus, aucune fille en âge de procréer n'est considérée comme en bonne santé si son cycle menstruel est brisé. Le volume de sang perdu pendant la menstruation est un indicateur important de la santé et d'un excellent bien-être. En même temps

la durée du cycle menstruel, ainsi que la perte de sang chez chaque femme, sont individuelles.

Mais toujours dans le monde de la gynécologie, on considère que la durée du cycle est considérée comme normale si cette période ne dépasse pas 35 jours et n’est pas inférieure à 21 jours. Pendant cette période, le corps de la femme parvient à faire mûrir l'œuf, à sortir de l'ovaire et à le féconder. Si cela ne se produit pas, le contenu de l'œuf, ainsi que l'endomètre, sont rejetés et excrétés. Le résultat de ce processus, chaque femme observe une fois par mois sous forme de menstruation. Selon les médecins, le contenu de l'appareil génital devrait aller de 3 à 7 jours.

Déviations de la norme

Si nous considérons la durée du mois selon les normes médicales, vous pouvez facilement déterminer le moment où se produisent des écarts. Ainsi, si le saignement dure moins de deux jours ou plus de sept jours, vous devriez consulter un médecin pour connaître les raisons de cette affection. Faites attention à l'intensité du saignement. La menstruation la plus abondante a lieu le deuxième ou le troisième jour, avec une tendance à une diminution progressive du volume. Si la décharge est rare ou excessive, c'est aussi une raison d'aller chez un gynécologue. En augmentant ou en diminuant le cycle, sans raison apparente, il est nécessaire de consulter un spécialiste. La violation de la durée est considérée comme un signe clair de l'incidence d'une femme.

Première menstruation

Dès la première menstruation, il est recommandé à la jeune fille de tenir un journal, qui indique le jour du début et de la fin du saignement. Grâce à cette méthode, il est très facile de connaître la durée de votre cycle. Nous notons immédiatement que les 12-14 premiers cycles peuvent être irréguliers. C'est le processus normal de formation du corps féminin. Les organes génitaux et les hormones ont besoin de temps pour stabiliser tous les processus qui ont commencé avec l'apparition de la première menstruation. Comment dans ce cas considérer la durée d'un cycle menstruel? Les gynécologues pensent que pendant la période de formation, une fille ne peut que suivre les dates du début et de la fin de la menstruation, sans penser à la régulation.

Après l'accouchement

Toutes les jeunes mères ne savent pas comment compter la durée d'un cycle mensuel après la naissance d'un bébé. Il faut se rappeler que les hormones qui régulent tous les processus dans

corps féminin. Cela signifie que, après la naissance, occupée par l'allaitement, est également régulée par les hormones féminines. À partir de là, il est facile de conclure qu’après la naissance, le cycle peut être légèrement perturbé. De plus, pendant la période d'allaitement, la femme peut ne pas avoir de menstruations, ce qui est la norme. La durée des menstruations après l'accouchement peut varier légèrement et s'établir après deux, trois et, dans certains cas, entre six et huit cycles.

Ménopause

À l’âge de 40 à 45 ans, les femmes marquent les premiers signes de la prochaine extinction de l’activité sexuelle. Cette période s'appelle la préménopause. À ce stade, la durée de la menstruation est normale, peut rester normale et peut être soumise à des fluctuations dans le sens de la diminution. À la période préménopausique, la femme commence à ressentir les premières sensations de réduction de la sexualité et de la libido.

À la fin de la première période, qui peut durer d'un an à huit ans, arrive l'heure de la dernière menstruation. Vient ensuite une dernière période, caractérisée par l’abolition de la menstruation et l’extinction complète de la fonction de reproduction. On pense qu'à partir de ce moment, une femme entre dans la phase de vieillesse.

Quand peut-on rompre un cycle?

Si la durée et la nature des règles ont changé, la femme doit savoir que les circonstances suivantes peuvent conduire à un tel processus:

  • La présence de maladies graves chroniques.
  • Mauvaise nutrition.
  • Manque de vitamines.
  • Travailler dans des conditions difficiles et dangereuses.
  • Effort physique insupportable fréquent.

S'il existe une de ces causes, des irrégularités dans le cycle menstruel sont inévitables.

À la fin

Chaque femme, à partir de la première menstruation, doit savoir quelle est la durée du cycle

la norme. Les gynécologues recommandent de prendre comme base la moyenne, qui est 21-35 jours. Pendant cette période, le corps de la femme subit les processus nécessaires qui consistent à concevoir et à porter un enfant. Si cela ne se produit pas, le rejet de l'endomètre commence dans la même période et le contenu est retiré. Ce processus est appelé mensuel, ce qui devrait durer de 3 à 7 jours. Les autres indicateurs de cycle ne sont pas la norme et sont considérés comme des anomalies nécessitant un traitement approprié.

La première phase est la menstruation elle-même.

Ainsi, dès le premier jour de la menstruation, l'endomètre de l'utérus commence son processus de détachement. Cela se manifeste dans les saignements du vagin. Normalement, la perte de sang devrait survenir dans les 4-6 jours. La perte de sang la plus importante atteint toujours les 2 ou 3 premiers jours de la menstruation.

Les symptômes suivants sont souvent présents ces jours-ci:

  • Spasmes et douleurs abdominales,
  • Spasmes dans la région pelvienne,
  • Crampes dans les jambes,
  • Mal de dos
  • Malaise général.

Les douleurs spasmodiques peuvent être exprimées sous des formes faibles, moyennes et aiguës. Ces spasmes sont des contractions utérines, par lesquelles le corps aide à rejeter l'endomètre des parois de l'utérus.

Phase folliculaire

Lorsque la phase folliculaire (proliférative) commence, l'ovule quitte l'ovaire. Cette phase commence dans les premières semaines après le début de la menstruation. Par conséquent, il est déconseillé de se fier à leurs propres calculs pour se protéger de la grossesse.

En règle générale, un œuf participe à un cycle menstruel. Ce processus se reflète dans la durée du cycle: le processus de libération de l'œuf peut être plus long ou plus court. Simultanément, l'utérus de la femme entame le processus de construction d'un nouvel endomètre afin de se préparer au début de la grossesse.

Et maintenant, la chose la plus intéressante: il existe une fenêtre fertile: il s'agit de 5 jours de votre phase folliculaire et de 1 jour d'ovulation. C'est pendant cette période que la probabilité de grossesse est la plus élevée. Déterminer avec précision cette période est très difficile. Cela ne peut être fait qu'avec des méthodes de diagnostic spéciales.

Phase prémenstruelle

Mais le premier jour de l'ovulation est en même temps le début de la phase suivante - prémenstruel (lutéal). Ce jour-là, l'œuf est sélectionné parmi le follicule ovarien. Les chiffres exacts dans ce cas ne peuvent pas être appelés, car pour toutes les femmes, cela peut se produire de différentes manières. En outre, divers facteurs peuvent influer sur cette situation: chocs nerveux, manque de sexualité, allaitement et bien plus encore. Mais cela se produit entre le septième et le vingt-deuxième jour du cycle menstruel habituel de la femme.

Le processus d'ovulation lui-même pourrait bien être accompagné de certains symptômes:

  • Saignement faible (daub),
  • Douleur tirante dans le bas de l'abdomen
  • Inconfort général,
  • Faiblesse et fatigue.

Tous ces signes sont considérés comme normaux et ne parlent d'aucune maladie.

Si l'œuf a subi le processus de fécondation pendant cette période, la grossesse commence. Son terme est calculé précisément à partir du premier jour du cycle menstruel (le début de la dernière période menstruelle). Si la fécondation ne se produit pas progressivement, l'endomètre commence à exfolier et à rejeter, ce qui déclenche la menstruation.

À l'âge où le cycle menstruel est établi (après l'adolescence et jusqu'à 40 ans), la phase lutéale d'une femme en bonne santé est prévisible. Sa durée normale est considérée comme une période de 13 à 15 jours (à compter du jour de l'ovulation jusqu'au début de la nouvelle période menstruelle).

Le degré de profusion de la menstruation

En ce qui concerne l’abondance des sécrétions, la règle suivante est considérée comme normale: les jours des plus grosses excrétions (1er - 2e jour), utilisez un joint ou un tampon pendant 3 à 4 heures.

Et maintenant, nous donnons les signes d'une décharge de sang trop lourde:

  • Remplir un tampon ou un tampon en 1 à 2 heures ou moins de cette période,
  • L'incapacité de passer une nuit avec la doublure de type nuit (large, longue et avec un degré d'absorption élevé), le flux de sang sur la literie.

Si de tels cas se produisent extrêmement rarement, ce n'est pas effrayant. Mais les violations régulières sous la forme de la durée de la menstruation pendant plus de 7 jours et leur profusion accrue sont considérées comme pathologiques. Une telle violation s'appelle ménorragie. Cela peut être un signe de diverses maladies. Ceux-ci comprennent diverses maladies gynécologiques et des troubles de saignement graves.

Quelle pourrait être la douleur?

La douleur normale (normale) pendant la menstruation peut être:

  • Doux,
  • Moyenne
  • Forte.

Lors de la menstruation, la douleur affecte le bas de l'abdomen, se fait sentir dans les profondeurs du bassin (sensation de pression, de tiraillements, de courbatures) et dans le bas du dos. La nature de la douleur peut être constante ou pulsante. Ainsi, normalement, la douleur peut apparaître quelque temps avant le début des règles et doit disparaître avec les saignements.

La douleur, avec chaque femme tout au long de sa vie, reste constante (plus ou moins). En d’autres termes, la force et l’intensité de la douleur varient d’une femme à l’autre. La nature de la douleur menstruelle ne change qu'avec certains changements corporels (apparition d'un partenaire sexuel permanent, accouchement, mise en place d'une spirale).

Douleur intense en tant que symptôme de la maladie

Il arrive que la douleur soit si intense qu’elle rende une femme totalement inapte à une activité de la vie normale pendant cette période. Une douleur intense indique souvent une violation et est appelée dysménorrhée.

Ce diagnostic est confirmé si, parallèlement à la douleur, il existe encore des signes tels que:

  • Mal de tête
  • Vertige
  • La nausée
  • Perte de conscience
  • Vomissements
  • Constipation ou diarrhée

La présence de tels signes est clairement la raison de l'appel immédiat à un gynécologue. Que cela menace, considérez ci-dessous.

Douleur pendant la menstruation. Quand ai-je besoin de voir un médecin?

Donc, en cas de douleur intense pendant la menstruation, vous devriez sérieusement penser à votre santé.

La douleur peut signaler un certain nombre de maladies:

  • Fibromes utérins,
  • Endométriose,
  • Cancer de l'utérus,
  • Polypes de l'utérus.

De plus, vous devez faire attention aux changements qui vous arrivent récemment.

Donc, dans le cas de la présence des signes suivants en vous, un besoin urgent de contacter un gynécologue:

  1. La menstruation est devenue plus douloureuse qu'auparavant
  2. La douleur abdominale est très forte (vous prenez constamment des analgésiques),
  3. En plus de la douleur, les excrétions elles-mêmes sont devenues plus abondantes (un joint dure moins de 2 heures),
  4. À la douleur s'ajoutent d'autres troubles (perte de poids, violation du cycle, incapacité de tomber enceinte).

La durée du cycle menstruel

La durée du cycle dépend des caractéristiques de l'organisme et sa durée est purement individuelle. Tout au long de la vie, cela peut changer.

Le cycle mensuel normal dure 28 jours, mais peut atteindre 35 jours. La période de menstruation dure 5 jours. Parfois, il y a un retard. On pense qu'un tel manque de saignement chez les femmes jusqu'à 10 jours n'est pas une pathologie et ne nécessite pas de traitement médical. Mais si la rétention de la menstruation dépasse cet indicateur et que le test de grossesse est négatif, vous devriez consulter un gynécologue. Il effectuera non seulement une inspection et cherchera la raison de l'absence de menstruation, mais vous indiquera également comment calculer correctement votre cycle mensuel, pourquoi il peut changer et quelle est sa durée moyenne.

Quel facteur affecte la durée?

Si le cycle de menstruation a augmenté ou, au contraire, entre les saignements, la période de temps a diminué, cela peut être dû à une infection génitale ou à une pathologie. En outre, la durée du cycle peut être influencée par ces facteurs:

  1. Le diabète sucré
  2. Infections pelviennes
  3. Maladies d'étiologies diverses,
  4. L'obésité ou la déficience en masse corporelle (pendant l'anorexie, la menstruation disparaît complètement),
  5. Inflammation des appendices,
  6. Longs trajets et voyages,
  7. Stress constant, hystérie et nervosité,
  8. Changement climatique

Comme vous pouvez le constater, les facteurs externes et le mode de vie sont fortement influencés par le début du cycle menstruel et son nombre de jours. Ainsi, avec des surtensions physiques et psychologiques, une mauvaise écologie, un climat inhabituel, la décharge peut être conservée. Ne paniquez pas immédiatement et courez chez le médecin. Essayez d'éliminer le facteur d'impact, par exemple, détendez-vous, prenez des sédatifs ou attendez l'acclimatation.

C'est important à savoir!Si des facteurs d’influence sur la durée ne sont pas identifiés, et qu’il faut un peu / beaucoup de temps entre les mois, des sensations douloureuses inhabituelles sont apparues dans le pelvis, il est nécessaire de consulter un gynécologue!

Phases du cycle mensuel

Toutes les femmes qui ont un cycle normal ont plusieurs phases d’une durée différente. Au cours de chacune de celles-ci, certains changements se produisent dans les ovaires et l’endomètre.

Il y a de telles phases:

  1. Folliculaire. La durée normale est de 14-16 jours. Dans certains cas, il peut atteindre trois semaines. Pendant cette période, les follicules se développent et mûrissent, ce qui est contrôlé par la FSH. Lorsque l'un des follicules devient dominant (sa taille atteint 14 mm), les œufs restants régressent et s'effondrent lentement. On croit que c'est dans cette phase que l'endomètre mort est retiré, ce qui laisse l'utérus sous forme de saignement. Après la fin des règles, le développement d'une nouvelle couche commence et, déjà avant l'ovulation, l'endomètre peut recevoir un ovule mature.
  2. Ovulatoire. Lorsque le follicule est devenu dominant, sa taille continue à augmenter. Bientôt, il se prépare à l'ovulation et commence sa pause graduelle. Dans ce cas, l'ovule mûri passe dans la trompe de Fallope et l'hormone lutéinisante augmente. En outre, il peut y avoir deux options:
  • Fécondation directe de l'ovule par le sperme. La grossesse Pas de saignement,
  • La conception n'a pas eu lieu et la mort de l'œuf non fécondé se produit,

  1. Luteal (phase du corps jaune). La durée normale est de 12-16 jours. Après une rupture du follicule mûri, ses cellules augmentent la quantité de lipides et de pigment de lutéine. Au cours de cette période, il prend une couleur jaune et se développe en un corps jaune, qui prépare l'utérus à la conception, à la grossesse et au fœtus. Si la fécondation n'a pas lieu, les cellules du corps jaune sont détruites, un œdème de l'endomètre se produit. Bientôt, il quitte l'utérus sous forme d'écoulement sanglant.

Comment calculer la durée du cycle menstruel?

Comme mentionné précédemment, la durée du cycle est l'intervalle de temps entre le début de la menstruation et le premier jour du prochain saignement utérin chez la femme. En termes simples, combien de jours s'écoulent entre deux périodes.

Calculer combien de temps le cycle dure n'est pas difficile. Par exemple, si la femme a eu ses dernières règles le 28 août et que les règles suivantes ont débuté le 26 septembre, la durée de son cycle est considérée comme étant de 30 jours et est normale. Dans cet exemple, 28.08 est le premier jour et 25.09 est le dernier jour, car la prochaine période de menstruation commence le 26.09.

Il faut se rappeler que la durée du cycle n’est pas affectée par la durée de la formation de taches (3, 5 ou 7 jours). La principale chose à retenir est le jour où ils ont commencé.

Détermination de la durée du cycle par les symptômes

La plupart des femmes déterminent le début et la fin du cycle menstruel, en prêtant attention aux modifications du corps, du bien-être et des pertes. Par exemple, en se concentrant sur ces symptômes, vous pouvez facilement reconnaître l'ovulation:

  1. Changements dans la quantité et la nature du rejet (peuvent être abondants et douloureux)
  2. Augmentation de la température basale
  3. Augmentation du désir sexuel.

Il n’est pas difficile non plus de déterminer la fin du cycle mensuel, qui s’exprime en syndrome prémenstruel. Les signes d'une menstruation imminente commencent environ une semaine avant la fin du cycle et sont clairement ressentis:

  1. Gonflement des seins, sensibilisation des seins. Parfois, l'apparition de la douleur, des sentiments de "rastiraniya"
  2. Émotivité, sautes d'humeur, pleurs,
  3. L’apparition d’acné et de points noirs sur le visage, le dos,
  4. Вздутие живота, отеки,
  5. Головная боль,
  6. Чувство усталости.

Возможные нарушения

Длительность менструального цикла меняется на протяжении всей жизни. Après l'accouchement, il devient instable, il y a des "sauts" dans la menstruation et, pendant l'allaitement, il est complètement absent. La cause de cette violation est l'hormone prolactine, responsable de la production de lait maternel. Après la fin de l'allaitement, le cycle est rétabli progressivement. Ce processus n'est pas une pathologie et ne nécessite aucune intervention.

La durée du cycle chez les femmes et son évolution sont affectées par de nombreuses maladies. Ceux-ci peuvent être:

  1. Endométriose. La présence de tissus endométriaux inflammatoires,
  2. Algoménorrhée. Lors des saignements, il contribue à l'apparition de douleurs d'intensité variable. Provoque parfois des vomissements,
  3. Tumeur, myome utérin,
  4. Polykystique
  5. La dysménorrhée. Manifesté sous la forme du début du mois avant ou après la date,
  6. Inflammation de l'ovaire,
  7. Oligoménorrhée. Taches rares et rares
  8. Aménorrhée Absence mensuelle de plus de 6 mois. Le développement de l'infertilité est possible.

Traitement des violations de la durée du cycle

Tout d'abord, le gynécologue procède à un examen et s'intéresse à la durée du cycle menstruel précédent, à la présence de sensations douloureuses, à des pertes importantes, à des maladies, notamment chroniques. Les médicaments jouent un rôle important. Certains d'entre eux ont une forte influence sur la santé des femmes et contribuent à l'apparition de changements dans les organes du bassin.

Pour identifier avec précision la cause du trouble et établir le diagnostic correct du patient, une série de tests peut être prescrite (échographie pelvienne, frottis, sang, etc.). Les résultats obtenus permettent de choisir la bonne méthode de traitement.

Souvent, le médecin prescrit un traitement hormonal et les médicaments appropriés. Ils éliminent le déséquilibre des hormones, rétablissent leur équilibre normal et régulent l'apparition de la menstruation.

Si la violation du cycle de la menstruation est causée par une maladie quelconque, vous devez être surveillé par un spécialiste. Cela aidera à éviter le développement de complications graves.

Quand une fille commence ses règles

La puberté des enfants aujourd'hui est très différente de ce qu'elle était, par exemple, il y a 20 ou 25 ans. Si nos grand-mères et nos mères peuvent raconter des histoires, comment leurs règles ont commencé à 14 et 16 ans, mais maintenant, il s'agit d'une exception plutôt que d'un schéma.

En moyenne, la première ménarche chez les filles survient entre 10 et 13 ans. La menstruation est le stade de la puberté. Jusqu'à ce stade, l'adolescent devrait avoir d'autres signes: croissance appropriée des poils (sous les aisselles, poils pubiens), poitrine hypertrophiée. En outre, pendant un certain temps avant la menstruation (pendant un an, parfois plus), une décharge blanche muqueuse du vagin commence.

Facteurs influant sur l'âge de début de la menstruation:

  • Prédisposition héréditaire Si la mère, la grand-mère et la soeur ne connaissent la menstruation que depuis environ 15 ans, vous ne devriez pas les attendre entre 10 et 11 ans. Il s’agit d’un programme génétique que le corps effectue implicitement.
  • Constitution filles. Plus la fille est pleine, plus les règles commencent tôt. Cela est dû au fait que le tissu adipeux est hormonalement actif. Avec une augmentation du nombre de ses cellules, la teneur en œstrogènes dans le sang augmente - hormones sexuelles féminines. En conséquence, la puberté progresse à un rythme plus rapide.
  • Nationalité filles. Chez les femmes vivant dans un climat chaud (Afrique, Émirats arabes unis, Égypte, etc.), la puberté a lieu beaucoup plus tôt. Par conséquent, si une telle relation est établie, il est probable que la ménarche soit précoce.
  • Surcharge psycho-émotionnelle peut retarder l'apparition de la première menstruation.

Cycle normal: durée, régularité

Beaucoup croient que le cycle mensuel est considéré comme normal quand il dure 28 jours. Cependant, cela est trompeur. Une telle régularité est idéale et la plage de normes est beaucoup plus large. La durée du saignement ne doit pas dépasser 10 à 14 jours, ce qui est également individuel et dépend de nombreux facteurs.

Caractéristiques chez les adolescentes

Au cours des deux premières années suivant la ménarche, le cycle mensuel moyen peut normalement fluctuer dans des limites assez larges. Le corps doit «adapter» ses systèmes d'une nouvelle manière. Il est assez rare de constater que le cycle devient immédiatement régulier. Dans la plupart des cas, il y a des pauses de plusieurs mois. Cela peut arriver plusieurs fois. Mais après deux ans, le cycle doit acquérir une sorte de rythme. Dans le cas contraire, vous devez rechercher une pathologie.

En outre, les filles peuvent varier légèrement la durée des jours critiques. Mais le mensuel ne doit pas être excessivement abondant ni durer plus de 10 à 14 jours. Et dans ce cas, la plupart du temps, ils devraient être maculés.

La régularité et la durée du cycle menstruel chez les filles doivent faire l'objet d'une attention particulière. En cas de surcharge psycho-émotionnelle, de stress, d'effort mental et physique excessif dans un organisme encore fragile, se produisent des défaillances qui se traduisent par des saignements utérins juvéniles. En cas de traitement tardif des soins médicaux, il est parfois nécessaire de recourir à la transfusion sanguine.

La régularité du cycle

La durée normale du cycle mensuel est de 21 à 35 jours. Il est important de comprendre comment être considéré. Le premier jour du cycle est le début de tout saignement, quelle que soit sa profusion. Le dernier jour est «propre» à la veille des jours critiques. Avec une durée de cycle de 21 jours, il peut parfois arriver que deux fois par mois, au début et à la fin. Cela confond grandement les femmes, elles commencent à suspecter diverses maladies. Mais si l'intervalle entre les mois s'inscrit dans la fourchette de la norme, tous les soucis sont absolument sans fondement.

Dans l’idéal, le corps fonctionne «comme une horloge» et le taux mensuel de la femme est toujours constant. Mais c'est rare.

Le cycle menstruel de la femme est très variable. À première vue, des changements insignifiants dans la vie ordinaire peuvent conduire à un échec. Les facteurs causant le plus souvent des écarts:

Présentation classique

Normalement (idéalement), les jours critiques ne devraient pas dépasser 3 à 5 jours. Ils ne doivent pas être précédés d'une longue (plusieurs jours) taches brunes ou écarlates. Le saignement augmente progressivement pour atteindre un maximum de 2 à 3 jours. Puis ils se calment. Et la nuit, il ne devrait pas y avoir de décharge excessivement lourde.

Il est considéré normal de changer le joint maxi au maximum une fois. La fin de la menstruation peut être à la fois soudaine et progressive. Parfois, les écoulements peuvent être absents pendant 6 à 8 heures, puis réapparaître, mais de manière moins intense. Les taches à long terme ne devraient pas se produire même après des jours critiques, cela indique une pathologie (souvent tout au sujet de l'endométriose).

Mais en plus de la durée du cycle, tous les facteurs ci-dessus peuvent affecter la durée, ce qui conduit au fait que les jours critiques ne se déroulent pas comme d'habitude. De plus, la durée peut être la suivante:

  • Sexe pendant les jours critiques. Les rapports sexuels au début et à la fin des menstruations peuvent entraîner une légère augmentation, mais réduire le nombre de jours. Cela s'explique par le fait que, lors des rapports sexuels, l'ocytocine est libérée, ce qui provoque une contraction de l'utérus et conduit au nettoyage le plus rapide de sa cavité. Les rapports sexuels lors de décharges lourdes entraînent généralement un gain encore plus important.
  • Le dispositif intra-utérin, situé dans l’utérus, contribue chez de nombreuses femmes à une augmentation de la quantité de décharge et de la durée des jours critiques jusqu’à 14 jours. Il est normal de faire un frottis quelques jours avant et après les règles. Tout dépend des propriétés individuelles de l'organisme.
  • Tout en prenant des contraceptifs oraux, la nature de la menstruation change de manière significative. Dans la plupart des cas, le nombre de jours est réduit à 2 à 4 et le congé ne peut être que maculé sur toute la durée.

Taux de pertes de sang critiques

Comment la menstruation normale devrait-elle avoir lieu? Idéalement, en 5 à 7 jours critiques, une femme peut prélever 150 à 200 ml de sang sans nuire à sa santé grâce aux sécrétions. En moyenne, il est de 50 à 70 ml par jour. Avec ce cycle, un paquet de joints suffit généralement pour 5 à 6 gouttes par mois, à condition qu'ils soient presque complètement remplis.

Quant aux grappes, elles peuvent être petites, de quelques millimètres, en particulier après une nuit de sommeil ou un long séjour en position debout. Mais s'ils sont «comme des morceaux de foie», ils atteignent 5–7 cm et plus - c'est une pathologie évidente.

Qu'est-ce qui peut affecter la perte de sang pendant la menstruation?

  • Maladies infectieuses, en particulier virales, et anti-inflammatoires pris pendant le traitement. Le fait est que les micro-organismes et les médicaments eux-mêmes affectent également la coagulation du sang. En conséquence, la décharge après la maladie ou pendant celle-ci est plus que d'habitude, souvent avec des caillots, les femmes la décrivent comme "ça coule de moi". Dans de tels cas, des mesures supplémentaires doivent être prises pour réduire les saignements - rhume au bas de l'abdomen, éthamsylate, vikasol, tranexam à l'intérieur.
  • Si une femme a une spirale dans l'utérus, la période avec des caillots ne devrait pas la surprendre non plus. Mais ce n’est pas une "fausse couche mensuelle", comme beaucoup le croient. La spirale affecte les capacités contractiles des parois de l'utérus et contribue également à la croissance excessive de l'endomètre - d'où les caillots.
  • Un travail physique pénible pendant les jours critiques entraîne également une augmentation des sécrétions.
  • Procédures thermiques - bains chauds, bain, sauna - il est préférable de différer pendant la menstruation. Ils contribueront à l'expansion des vaisseaux sanguins, augmentant le saignement.

Qu'est-ce que la douleur pendant la menstruation

Normalement, les règles d'une femme en bonne santé ne devraient causer aucune douleur. Seules les manifestations de traction mineures dans le bas-ventre, qui ne perturbent pas le rythme normal de la vie, sont autorisées.

Dans tous les cas, les menstruations douloureuses doivent être examinées par un gynécologue. Si la cause n'est pas clarifiée, ou seulement dans les hypothèses, il est recommandé de prendre des analgésiques avant le début de l'attaque. Par exemple, si le mal de ventre est grave à chaque fois le premier jour de la menstruation, vous devez prendre la pilule la veille du jour où débute un écoulement insignifiant.

Il est important de choisir un médicament qui élimine l'attaque autant que possible. Ici, nous devons agir par la méthode du "tâtonnement" en choisissant le médicament qui agit et le prendre exactement à chaque fois. Quelqu'un aide no-shpa, d'autres - cétones. Lors de la sélection, vous pouvez demander conseil à un gynécologue. Vous pouvez maintenant trouver des analgésiques appartenant à des groupes différents et ayant un principe d'action différent. Souvent, la prise de contraceptifs oraux aide à se débarrasser complètement de la douleur pendant la menstruation.

Nous vous recommandons de lire un article sur les douleurs abdominales pendant la menstruation. Vous en apprendrez plus sur le mécanisme de développement de la douleur à l’époque des règles, sur les maladies qui gênent pendant cette période, sur les causes pathologiques et sur les moyens d’éliminer la douleur.

Une femme devrait connaître en détail le travail de son corps: quel genre de retard mensuel est considéré comme normal, combien et comment les jours critiques devraient aller, etc. Tout cela permettra d’identifier le plus tôt possible la pathologie en cas de premiers symptômes. Et cela affecte l'efficacité du traitement et les conséquences possibles pour l'organisme dans son ensemble. Un gynécologue, dont les examens réguliers ne doivent pas être ignorés, aidera toujours à comprendre cela.

Cycle menstruel

Comme vous le savez, la puberté débute quelques années plus tôt chez les filles que chez les garçons. Le jour du début de la première menstruation s'appelle "ménarche". Ceci est la preuve que les ovaires sont en bonne santé et pleinement fonctionnels. Mais, malgré le contexte hormonal qui s'est formé, la jeune fille n'est pas encore prête à tomber enceinte et à mettre au monde l'enfant, car son utérus et son appareil reproducteur ne sont complètement développés que vers 18 ans.

Se préparer à la menstruation

Maman t'aidera à savoir combien de mois vont les filles et un spécialiste, bien sûr, c'est mieux. Un grand nombre de facteurs influent sur le début des premières règles. En particulier, cela est déterminé par le niveau d'hormones que chaque fille a un individu. C'est sous son influence que le système reproducteur commence à se développer. Et aussi grand les valeurs ont:

  1. La quantité d'activité physique affectant le métabolisme. Si une fille fait du sport régulièrement, son corps se développe beaucoup plus rapidement. Pour cette raison, ces filles n'ont presque jamais d'irrégularités dans le cycle menstruel.

  2. Les conditions climatiques dans le lieu de résidence, ainsi que la nationalité à bien des égards, accélèrent le début de la menstruation. Les habitants des régions où le climat est chaud et la mer reçoivent beaucoup de soleil et divers oligo-éléments, ce qui accélère le métabolisme. C'est pourquoi les glandes sexuelles se forment beaucoup plus tôt (à l'âge de treize ans).
  3. L'absence de maladies et une nutrition adéquate n'affectent pas le développement et la croissance de la fille. Mais il est toujours nécessaire de manger des aliments sains pour que le corps puisse former des fonctions ovariennes à temps. Les adolescents devraient éviter les situations stressantes, ne pas limiter leur menu et leur activité physique.
  4. La génétique joue un rôle à bien des égards. Habituellement, le cycle menstruel de la fille peut coïncider avec les cycles de la mère ou de la grand-mère.

Si la plupart des facteurs coïncident, les règles commenceront à l’heure. Après un certain temps, les périodes mensuelles deviennent régulières, de même que leur durée.

Changements survenant dans le corps

Environ un ou deux ans avant le début de la ménarche, le niveau d'hormones commence à augmenter. L'apparition de la maturation ovarienne survient après que le cerveau a envoyé un signal pour libérer des substances spécifiques. Pour les lèvres et les seins génitaux légèrement enflés, on peut supposer que des jours critiques viendront bientôt:

  1. La membrane utérine interne et les œufs commencent à se développer sous l'influence d'œstrogènes (hormones sexuelles). Ils sont dans le sang depuis la naissance, mais jusqu'à un certain point bloqués par des récepteurs spéciaux.

  2. En raison du fait qu'il y a un saut hormonal aigu, l'une des couches de l'utérus (interne) avec l'ovule est rejetée. En raison de l'immaturité du système, la durée de la menstruation n'est que d'environ trois jours.
  3. Dans la plupart des cas, les premières règles surviennent la nuit. Ensuite, des changements hormonaux se produisent. L'abondance de telles sécrétions est petite, seulement quelques gouttes ou une petite tache. Caractère - frottis.
  4. Des caillots normaux ne devraient pas être présents. Le sang a une couleur sombre et une consistance épaisse.

Pendant cette période, maman devrait rassurer sa fille, tout lui expliquer en détail et lui apprendre à utiliser des produits d’hygiène spéciaux destinés à la menstruation (serviettes hygiéniques ou tampons). Et plus important encore - la jeune fille doit suivre les règles d'hygiène personnelle (se laver plusieurs fois par jour - après chaque changement de joint ou de tampon).

Les actions de maman

Comme cela est déjà devenu évident, une mère à ce moment-là devrait devenir une sorte de psychologue pour enfants, car elle est la personne la plus proche d'un enfant qui peut tout comprendre et la calmer. Et aussi, elle devrait vérifier la nature de la décharge (normalement, ils ont une teinte rouge foncé). Et s'il y a des symptômes étranges, alors vous devez consulter un gynécologue pédiatrique.

Certaines filles ne disposent que de trois serviettes par jour et une autre personne peut utiliser presque tout le paquet (environ huit pièces). Un tel phénomène n'indique pas toujours la présence d'une maladie, il s'agit généralement de caractéristiques individuelles. Par conséquent, il n’existe pas de réponse exacte à la question du nombre de serviettes par jour.

Pour terminer la conversation, comment déterminer correctement le début du cycle. Certaines personnes croient à tort que le comptage devrait commencer à la fin de la menstruation, ce qui est fondamentalement faux et devrait être fait exactement le contraire. Les secondes périodes ne peuvent arriver que dans quelques mois. Environ un an plus tard, le cycle reviendra à la normale.

Menstruation chez les femmes adultes

La durée et la nature des pertes menstruelles deviennent normales à l'âge de 18 ans, ce qui suggère que le corps est déjà prêt à porter et à donner naissance à un enfant. Le cycle peut être rompu si une femme a récemment subi un choc violent ou une maladie.

Parfois, la durée de la menstruation est réduite à deux jours ou, inversement, la menstruation prend trop de temps. Et il arrive souvent que le mensuel ne vienne pas six mois. Si elles ne surviennent pas plus longtemps que d'habitude, cela peut indiquer la présence d'infertilité.

D'année en année, l'activité ovarienne s'estompe. Contribue à ce vieillissement global de tout l'organisme. Chaque année, la capacité d'une femme à avoir un enfant diminue et, par conséquent, la menstruation change progressivement et finit par disparaître.

Changements dans le corps

Les fonctions sexuelles complètement formées contribuent au développement cyclique des œufs dans les ovaires. Tous ces processus sont contrôlés par les ovaires eux-mêmes et, bien sûr, par le cerveau. Pour cette raison, le corps est préparé pour la grossesse. En raison de certains changements dans les systèmes immunitaire et sanguin, le corps guérit les plaies de la muqueuse plus rapidement:

  1. La maturation de la couche interne de l'utérus et de l'œuf se produit sous l'influence de progestatifs, des œstrogènes.

  2. Lorsque le corps comprend qu'il n'y a pas de grossesse, il supprime tout ce qui est inutile. Ceci est fait dans le but de remplacer les anciennes cellules par de nouvelles.
  3. Следующим шагом является резкий гормональный скачок в мозгу и удаление внутреннего маточного слоя с последующим разрушением капиллярных сосудов.
  4. Наступают месячные, начинается новый цикл.

Продолжительность критических дней

Du fait que le sang menstruel est mal replié, les jours critiques durent dans la plupart des cas quatre ou sept jours. Quelqu'un - deux jours. Si ce sang n'avait pas une telle propriété, de petits caillots se formeraient à l'intérieur du vagin et de l'utérus, ce qui rendrait difficile l'écoulement. La nature de la normale mensuelle, si:

  1. Le volume de sang sécrété ne dépasse pas soixante millilitres. En passant, la plupart de cet indicateur vient au début du cycle.
  2. Il n'y a pas de caillots dedans, la consistance est uniforme, il peut y avoir des traînées.
  3. La couleur est marron ou rouge foncé.
  4. La menstruation est souvent accompagnée de symptômes tels que faiblesse, vertiges, nausées, mais le plus souvent - douleur dans le bas de l'abdomen.

Seul un gynécologue peut dire combien de jours la période mensuelle devrait durer. Par conséquent, il vaut la peine de visiter parfois.

Bonne hygiène

Après la première "ménarche", il est nécessaire d'apprendre à la jeune fille comment appliquer correctement les procédures d'hygiène. Cela aidera la mère, et à un âge plus avancé - un gynécologue. Il est nécessaire de laver après chaque changement de ponte pendant toutes les périodes mensuelles, même quand il y a très peu de décharge. Après tout, c’est à ce moment-là qu’il ya un risque d’attraper l’infection.

Traitements d'eau (lessivage) effectué avec du savon intime et de l'eau chaude ordinaire. Le nombre total de ces événements ne devrait pas être inférieur à deux. Pendant la période de jours critiques, il est déconseillé de se rendre dans les saunas et les bains car ils augmentent les saignements. La baignade dans un bain normal est également préférable de différer.

Les joints ou les tampons ne sont utilisés qu’après le lavage. Leur choix dépend de la quantité de décharge. Ils sont différents en capacité d'absorption et en taille. Vous ne pouvez pas porter un seul tampon pendant plus de quatre heures, car le sang qui est libéré pendant les règles est un moyen idéal pour la reproduction de micro-organismes. Et peu importe combien d'années la menstruation dure, il est utile d'effectuer des procédures d'hygiène fréquentes et complètes.

Menstruation pendant la grossesse

Quand un grand nombre de femmes tombent enceintes, les règles disparaissent, mais souvent elles réapparaissent juste à temps, de sorte que la femme peut même ne pas comprendre qu'elle est tombée enceinte. Les menstruations survenues au cours du premier mois de grossesse s'expliquent par le fait que la fécondation de l'œuf a eu lieu à la fin du cycle, c'est-à-dire au moment où la couche interne de l'utérus était déjà légèrement exfoliée. La nature de ces sécrétions est maigre.

Il arrive rarement qu'un ovule commence à se développer dans chaque ovaire. L'un a été fécondé avec succès et l'autre a été enlevé par le corps. Les saignements mineurs ne durent qu'un jour ou deux.

Lorsqu'une femme libère périodiquement une petite quantité de sang au cours des premiers mois de sa grossesse, cela peut indiquer que la production d'hormones n'est pas interrompue dans les ovaires. Mais vous ne pouvez pas y faire attention. Vous devez consulter un gynécologue, car de tels symptômes peuvent être des précurseurs d'une fausse couche ou se manifester en raison de violations du système endocrinien.

Pas de post-partum mensuel

Si une femme commence immédiatement à allaiter son bébé après la naissance, elle n'aura pas ses règles pendant toute cette période. Toutefois, si, pour une raison quelconque, l’enfant devait être transféré à une alimentation artificielle, les jours critiques surviendraient environ trois mois après sa naissance.

S'il n'y a pas de complications, le cycle revient à la normale et devient même plus stable qu'auparavant. Les indicateurs changent et se rapprochent de la normale, la douleur disparaît. Ceci est attribué au fait que des changements se produisent dans la position de l'utérus, améliore le flux de sécrétions.

Fin de la menstruation

Cessation complète de la menstruation survient à environ cinquante ans lorsque la ménopause survient. En franchissant le seuil en quarante ans, le corps réduit la production d'hormones dans les ovaires et cesse progressivement de créer de nouveaux œufs. Les ovulations disparaissent périodiquement, ce qui affecte la nature de la menstruation: elles deviennent irrégulières et leur durée est réduite.

Normes tsykla

L'établissement et la régularité du cycle s'achèvent finalement après les premières règles (ou premières règles) et sont conservés longtemps tout au long de l'âge fécond de la femme.

Il est important de savoir que tous ces changements dans le corps dépendent de l'action des hormones sexuelles et se déroulent en deux phases: la première est la phase de maturation et la «préparation» de l'ovule dans l'ovaire, elle obéit à l'hormone œstrogène, la seconde est la phase de libération de l'ovule de l'ovaire (ovulation) et la formation du jaune corps, cela dépend de la progestérone hormone. Après ces deux phases, si l'œuf ne féconde pas, la couche fonctionnelle de la muqueuse interne de l'utérus (endomètre) est alors rejetée. En d'autres termes, la menstruation survient et toutes ces phases se répètent.

Les filles devraient consulter un gynécologue si leurs règles ne durent pas plus de deux jours ou ne s’arrêtent pas plus d’une semaine.

Les saignements menstruels ne sont rien de plus que des saignements répétés des voies génitales à intervalles réguliers ou irréguliers pendant toute la période de procréation d'une femme en dehors de la grossesse et de l'allaitement. Réduire la durée de ce processus peut être un médicament.

La ménarche (ou la première menstruation) - survient pendant la période de puberté d'une jeune fille, survient normalement à l'âge de 10-14 ans, en règle générale, les maigres ont la forme d'un "frottis" ou de quelques gouttes de sang rouge, durent peu de temps pendant 1 à 3 jours. En règle générale, un cycle normal et régulier après la ménarche s'installe entre 1 et 1,5 ans, bien que cela soit possible plus tôt.

Les cycles normaux doivent être répétés régulièrement tout au long de l’âge de procréer avec une diminution graduelle de son intensité dès la ménopause et doivent s’arrêter complètement pendant la ménopause.

Comme tout processus, les cycles menstruels normaux ont leurs propres paramètres:

  • continuer dans les 21 à 35 jours (28 jours chez 60% des femmes),
  • les menstruations se poursuivent dans les 2-7 jours (3-5 en moyenne),
  • les saignements devraient être plus intenses dans les premiers jours et devraient être progressivement réduits le dernier jour des règles,
  • la quantité de perte de sang devrait varier entre 40 et 60 ml pour tout le cycle.

Le point culminant (du «niveau» grec) est une période physiologique de la vie de la femme, basée sur une diminution progressive de la fertilité, une diminution de la quantité d’hormones dans le sang, une violation de la fréquence du cycle et une diminution du nombre de menstruations. Selon les statistiques, la ménopause commence en moyenne à 50 ans.

La ménopause comprend généralement deux étapes: la préménopause et la ménopause:

  • préménopause - C’est le moment entre le début du déclin de la fonction ovarienne et la disparition complète de la menstruation. La durée de cette période est généralement de 2 à 8 ans.
  • ménopause - C’est le moment de la dernière menstruation, puis il y a postménopause qui se poursuit jusqu’à la fin de la vie de la femme

  • périodes irrégulières,
  • changement de temps de flux de menstruation et de sa quantité, à la fois réduction et augmentation possible,
  • apparition de bouffées de chaleur (chaleur dans la poitrine et le visage, transpiration),
  • insomnie, maux de tête,
  • changement de pression
  • courbatures, fatigue, etc.

Irrégularités menstruelles

Malheureusement, il existe des cas où les femmes présentent des irrégularités du cycle menstruel dues à certains processus pathologiques. Et, en parlant de menstruation, les femmes sont souvent confrontées à des concepts tels qu'aménorrhée, hyperménorrhée, polyménorrhée (hyperménorrhée), oligoménorrhée, algoménorrhée, et elles ont toutes besoin de savoir, car «averti, signifie armé!».

L'aménorrhée est l'absence de menstruation pendant un an ou plus. De par sa nature, il peut être divisé en quatre groupes:

  • Physiologique - C’est le moment de la vie d'une femme où l'absence de menstruations est considérée comme normale (grossesse, allaitement et avant la puberté, ménopause),
  • Pathologique - la menstruation est absente pendant six mois ou plus chez une femme qui avait déjà ses règles (avec des maladies des organes du système endocrinien, une pollykistose ovarienne, le syndrome d'Asherman, sur fond de perte de poids spectaculaire, d'aménorrhée psychogène) et d'absence de ménarche après 16 ans,
  • Faux (pseudo-aménorrhée) - il s’agit de l’absence de menstruations avec défauts anatomiques de l’appareil reproducteur (canal cervical zastochenie de l’utérus, développement anormal des organes génitaux),
  • Médicament - l'absence de règles lors de la prise de certains médicaments (anti-œstrogènes).

Polyménorrhée (hyperménorrhée) - est une pathologie dangereuse, souvent dangereuse pour la santé de la femme et se présentant sous le prétexte d'un grand nombre de maladies. Ce concept implique une augmentation de la quantité de sang perdu (plus de 60 ml) alors que la durée des rares cas menstruels reste dans les limites de la normale ou augmente sur 7 jours. Les causes sont variées: fibromes, cancer utérin, endométriose, polypes, maladies de la thyroïde, déséquilibres hormonaux pendant la période postpartum, après la ménarche, dans le contexte de la ménopause, ainsi que dans des conditions normales, une hyperménorrhée peut survenir lors de la prise de contraceptifs.

Oligoménorrhée - Est l'une des formes de désordres pathologiques de la durée du cycle menstruel, qui entraîne une réduction de la durée de la menstruation moins de 3 jours, cette condition est généralement accompagnée d'une hypoménorrhée - une diminution du nombre de menstruations inférieur à la norme physiologique (moins de 50 ml). Causes de l’oligoménorrhée: dysfonctionnement hormonal des ovaires, hypophyse, maladies gynécologiques inflammatoires aiguës et chroniques, tumeurs, perte de poids soudaine, surmenage émotionnel, brusque changement climatique.

Algoménorrhée - Ce sont des sensations douloureuses répétées d'intensité variable accompagnant la menstruation. En règle générale, l'algodysménorrhée n'affecte pas la réduction de la durée de la menstruation. La fréquence d'occurrence dans divers pays varie de 8 à 80% des femmes. Il survient plus souvent chez les jeunes filles, quelques années après les premières règles, dont le poids est réduit, le fond émotionnel élevé et la dystonie végétative-vasculaire concomitante. Chez les femmes âgées, la fréquence d'apparition d'algodysmenore et diminue et ses principales causes - maladies inflammatoires de l'appareil reproducteur, troubles anatomiques après l'accouchement, l'avortement.

Il faut se rappeler que tout changement dans l'état de santé est une raison pour consulter un médecin! Votre santé est seulement entre vos mains! Merci pour votre attention!

Dans ce cas, naturelle est considérée comme la durée de la menstruation de trois à sept jours. . cycles qui sont affichés sur la durée du saignement.

Mensuel - est la période cyclique du corps de la femme (cycle menstruel), durant laquelle la fonction d'accouchement est activée.

Pin
Send
Share
Send
Send